Aucune conclusion positive à l’issue de la rencontre Trump-Kim à Hanoï

Kinshasa, 28 février 2019 (ACP).- Les dirigeants américain Donald Trump et nord-coréen Kim Jong-un ont clos leur  entretien  jeudi matin à Hanoï  sans une conclusion positive à l’issue de cette rencontre, a annoncé  la Maison Blanche, a rapporté RFI.

Après le départ du Président  Trump, poursuit la source, Kim Jong-un aurait promis aux Américains qu’il ne procéderait à aucun essai nucléaire ou balistique. «Aucun accord n’a été conclu pour le moment, mais leurs équipes respectives ont hâte de se rencontrer  à nouveau», a déclaré  dans un communiqué jeudi la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders.

Les observateurs estiment que l’absence d’un communiqué conjoint constitue   un échec cuisant pour Donald Trump et ajoutent que ces deux jours d’entretien n’ont pas permis d’aboutir  à un texte commun même minima comme à Singapour.

La source indique qu’on  avait pourtant assisté à une scène encourageante et même presque surréaliste  jeudi matin en introduction des discussions. Donald Trump avait répondu aux journalistes comme il l’a toujours fait d’habitude et d’une certaine manière «parapluie» pour son interlocuteur. «S’il vous plait n’élevez pas la voix, vous n’avez pas affaire à Trump», a plaisanté le président américain quand les journalistes se sont adressés à Kim Jong-un.

Surprise, Kim Jong-un a pris la parole à cette occasion, contrairement à ses habitudes. C’était la première fois qu’il répondait à des journalistes étrangers. Et en réponse à la question de savoir si le leader nord-coréen comptait participer à la dénucléarisation de la péninsule, il a déclaré : «Si je n’avais pas l’intention de le faire, je ne serai pas là». Un semblant d’optimisme régnait encore.

Même sans accord,  les Etats-Unis ont semblé pourtant prêts à faire des concessions sur l’établissement d’un bureau de liaison et peut-être sur une déclaration pour mettre fin solennellement à la guerre de Corée. Kim Jong Un et le président américain Donald Trump ont quitté dans des convois séparés le lieu de leur sommet.

Le président américain a assuré qu’il n’était pas pressé mais privilégiait le fait d’arriver à «un bon accord» sur le nucléaire nord-coréen. «Il faut parfois quitter les négociations (…) ce n’était qu’une de ces occasions», a-t-il encore déclaré à la presse après la fin soudaine de la rencontre. ACP/Fng/Fmb

Partagez cet article