Des opportunités d’affaires du secteur des infrastructures, selon Thomas Luhaka

Kinshasa, 11 mai 2019 (ACP).- Le ministre des Infrastructures, travaux publics et reconstruction (ITPR), Thomas Luhaka Losendjola a indiqué que la République Démocratique du Congo (RDC) offre des opportunités d’affaires dans le domaine de la construction, réhabilitation et l’entretien des infrastructures de base.

M. Luhaka l’a dit samedi à l’occasion de la clôture des journées portes ouvertes qui se sont tenues du jeudi 09 à samedi 11 mai au siège de l’Agence nationale des investissements (ANAPI) sur le climat des affaires en RDC. Il a fait savoir que la RDC dispose un grand réseau routier de plus de 153.000 km dont plus de 58.000 km d’intérêt général, 7.400km des voiries urbaines et plus de 85.000 km des dessertes agricoles.

Ce réseau routier présente des opportunités d’investissement pour ceux qui veulent investir au pays, tout en les appelant de passer par l’ANAPI pour avoir toutes informations sur les projets bancables qui sont disponibles aujourd’hui.

Selon M. Luhaka, les journées portes ouvertes sont un moyen de partager les réformes réalisées par le gouvernement dans le cadre  de l’amélioration du  climat des affaires et de porter à la connaissance des investisseurs des opportunités d’affaires pour avoir des richesses.

M. Luhaka a fait savoir que cette rencontre a permis à l’ANAPI de communiquer et d’informer directement la population, les réalisations du gouvernement dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires en RDC.

Pour le député national de la circonscription de la Funa à Kinshasa, Patrick Muyaya, la 2ème édition des journées portes ouvertes a permis l’appropriation de différentes réformes initiées et communiquées à la Banque mondiale pour l’amélioration du climat des affaires en RDC. «Les journées portes ouvertes ont permis à la population, aux opérateurs des secteurs public et privé et aux animateurs des institutions de prendre connaissance des innovations apportées par le gouvernement pour assainir l’exercice des affaires en RDC», a soutenu le député national.

Le directeur général de l’ANAPI, Anthony Nkinzo Kamole a profité de l’occasion pour rappeler les objectifs  des journées portes ouvertes. Celles-ci, a-t-il souligné, ont permis  d’informer le secteur privé et les contributeurs congolais du Doing Business sur les réformes mises en œuvre par le gouvernement à travers les administrations et services publics pour assainir l’environnement des affaires.

M. Nkizo a affirmé que ces réformes sont réellement appliquées sur le terrain, les services réformateurs ont eu le temps d’entrer en contact avec les bénéficiaires des réformes dans les différents secteurs de la vie économique.

Il a fait remarquer que ces contacts ont permis également de collecter les différents avis et suggestions des bénéficiaires, en vue de la planification des futures réformes et de susciter dans le chef des institutions du pays un intérêt particulier, un engagement ferme et une implication dans le processus d’assainissement du climat des affaires, afin de contribuer à l’amélioration du classement de la RDC dans le prochain rapport Doing Business 2020. ACP/Zng/Fmb  

Partagez cet article