Équateur : le peuple autochtone du village Lokolama obtient sa concession forestière

 Kinshasa, 23  mars 2019 (ACP).-  Le peuple autochtone du village Lokolama, situé à 50 km de la ville de Mbandaka dans la province de l’Équateur, a officiellement reçu des mains du ministre  provincial en charge des forêts, l’arrêté lui attribuant la concession forestière couvrant une superficie de 10 151,11 hectares, lors d’une cérémonie organisée au village Penzele, indique un communiqué de presse de  Greenpeace Afrique parvenu samedi à l’ACP.

Selon la source, Lokolama est le premier village composé uniquement de peuple autochtone dans toute la province de l’Équateur, à se voir octroyer une concession forestière par un arrêté provincial lui attribuant cette concession, dénommée « forêt de Wamba »,  signé en février dernier par le gouverneur  de cette province.

En 2016, rappelle le communiqué,  Greenpeace Afrique et le peuple autochtone du village Lokolama ont lancé le projet de foresterie communautaire qui bénéficie de la contribution financière de la Fondation Turing, dans le but de sécuriser les forêts des autochtones et de développer des activités socio-économiques ainsi que d’améliorer leurs conditions de vie.

Depuis le processus de foresterie communautaire est passé par plusieurs étapes notamment la sensibilisation du peuple autochtone de Lokolama, leur formation à la cartographie participative ayant a abouti à la délimitation de leur forêt ainsi que le dépôt de leur dossier auprès des autorités compétentes, signale la source.

le président de l’Association des Peuples Autochtones Pygmées de Lokolama, Valentin Engobo, a appelé à la cohabitation harmonieuse avec les communautés voisines et a lancé aussi un message d’espoir à tous les peuples autochtones de la province de l’Équateur pour leur dire que la porte est maintenant ouverte et qu’ils peuvent   jouir de leur  droit ».

Pour le ministre provincial de l’environnement et développement durable de la province de l’Équateur, Roger Bampele Bifongo, « le gouvernement provincial soutient toute initiative qui tend vers l’amélioration des conditions de vie des populations dans l’Équateur. Je demande à Greenpeace Afrique de continuer d’accompagner le peuple autochtone de Lokolama dans la mise en œuvre du plan simple de gestion de leur concession de forêt communautaire ».

Greenpeace Afrique s’engage à accompagner le peuple de Lokolama dans la mise en œuvre de son plan simple de gestion et invite  l’administration locale, provinciale et nationale à fournir tout son appui à cette communauté.

Pour sa part, la responsable de la campagne forêt à Greenpeace Afrique, Irène Wabiwa Betoko a demandé à la population de Lokolama de réfléchir sur les moyens de développement des infrastructures au sein de leur communauté et à vivre en harmonie et en paix avec les autres communautés pour une bonne appropriation de la protection de la forêt par tous.

Le chargé de campagne forêt à Greenpeace Afrique, Serge Ngwato a, de son coté, encouragé l’administration forestière à octroyer beaucoup plus de concessions forestières à un grand nombre de communautés en RDC. ACP/Fng/ Mpk

Partagez cet article
  • 60
    Partages