Haut Katanga : les frais de participation à l’examen d’Etat session 2019 fixés à 80.000 FC

Lubumbashi, 24 mars 2019 (ACP).- L’exécutif provincial du Haut Katanga a fixé vendredi, au cours d’un conseil des ministres présidé par le gouverneur de province, Célestin Pande Kapopo, à Lubumbashi, les frais de participation à l’examen d’Etat édition 2019 à 80.000 FC par candidat, a appris l’ACP dimanche du gouvernorat de cette entité.

Selon la source, cette somme est répartie de la manière suivante : 50.000 FC pour les épreuves hors session et 30.000 FC francs pour la session ordinaire qui dure quatre jours.

Le conseil des ministres a aussi fixé les frais de participation au test national de fin d’études primaires (TENAFEP) qui s’élève  à 15.000 FC par candidat. Outre ces frais, l’exécutif provincial a aussi décidé l’ouverture prochaine du pont Naviundu, reconstruit sur la chaussée de Kasenga dans la commune de Kampemba à Lubumbashi.

Au chapitre de la santé, le conseil des ministres a annoncé l’organisation d’une caravane motorisée en vue de sensibiliser la population au sujet de la tuberculose ainsi que le dépistage gratuit à l’hôpital du Cinquantenaire Karavia de Lubumbashi.

 La situation sécuritaire est calme sur l’étendue de la province

Par ailleurs,  le conseil des ministres a suivi les rapports de différents services de sécurité qui indiquent une situation sécuritaire calme sur l’ensemble du territoire de la province, nonobstant la recrudescence du banditisme urbain perpétré dans les villes de Lubumbashi et de Likasi.

Il a aussi déploré les tracasseries policières observées sur la route de contournement appelée «poids lourds» dans la commune Annexe. Le chef de l’exécutif provincial a, à cet effet, donné des instructions aux services de l’ordre pour prendre des mesures en vue de mettre fin à cette situation.

Désignation de certains ministres pour assumer l’intérim de leurs collègues élus députés

Le gouverneur Célestin Pande Kapopo a désigné séance tenante, certains membres de son gouvernement pour assumer l’intérim de leurs collègues élus députés nationaux ou provinciaux, et qui ont opté pour le mandat au sein de l’Assemblée nationale ou provinciale, lequel est incompatible à la fonction de ministre. Il s’agit du

  • ministre du Budget et du Plan, Michel Momat kakudji qui exerce désormais l’intérim de ministre provincial des Finances, fonction publique provinciale, industrie et PME,
  • le ministre provincial des Mines, affaires foncières, énergie, hydrocarbures et environnement, Kayumba Tompa Tompa exerce l’intérim de ministre provincial de l’Intérieur, sécurité, décentralisation, droits humains et relations avec la société civile,
  • la ministre provinciale de l’Agriculture, pêche et élevage, Odette Mwewa assume l’intérim du ministre provincial des Infrastructures, urbanisme, habitat et aménagement du territoire,
  • la ministre provinciale de l’Education, recherche scientifique et nouvelle citoyenneté, Stella Ilunga s’occupe de l’Economie, commerce et transport, tandis que
  • la ministre du Genre, femme et famille, Mireille Kunda prend en charge le ministère de la Santé, affaires sociales et actions humanitaires.

Cependant, la commissaire provinciale du Travail et prévoyance sociale, Thérèse Maloba Ngoie exercera l’intérim de commissaire provincial des sports et de la jeunesse. ACP/DNM/JGD/NIG

Partagez cet article
  • 11
    Partages