Kasaï Central : l’année 2019 placée sous le signe de rayonnement du Barreau

Kananga, 15 mars 2019 (ACP).- L’année 2019 est placée sous le signe du rayonnement du Barreau du Kasaï central à travers diverses activités projetées en faveur des avocats en vue d’un bon fonctionnement de la justice, gage de la paix et du développement de la société, a déclaré le bâtonnier Dominique Kambala Nkongolo, au cours d’un entretien avec l’ACP vendredi à Kananga.

Selon lui, le renforcement des capacités des avocats et des avocats stagiaires figurent parmi les actions programmées pour parvenir au rayonnement du Barreau, dans le souci d’améliorer la qualité des services et d’assurer un bon accompagnement des justiciables. Le bâtonnier Kambala a relevé, en outre, la nécessité de la poursuite de partenariat entamé avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la MONUSCO et les Barreaux d’outre-mer.

Les difficultés des avocats

Les avocats du Barreau du Kasaï Central sont confrontés aux difficultés découlant de dysfonctionnement des juridictions installées en province qui ne leur permet pas un bon accompagnement des justiciables, a indiqué le bâtonnier Dominique Kambala Nkongolo. Il a déploré notamment l’insuffisance des magistrats pour les tribunaux de paix dont un seul fonctionne à Kananga sur les six que compte la province.

A cela s’ajoute aussi le manque des magistrats pour la chambre d’appel du tribunal pour enfant de Kananga et celui de Commerce. Pour Me Dominique Kambala Nkongolo, cette situation serait due à l’environnement hostile de la province où les conditions de travail ne favorisent pas aux magistrats d’œuvrer en toute sérénité.

ACP/Kayu/DNM/JGD/NIG

Partagez cet article