Kongo central : les entreprises de Mbanza-Ngungu sensibilisées à la nouvelle loi sur la réforme de sécurité sociale

Mbanza-Ngungu, 14 avril 2019 (ACP).- La Direction provinciale du Kongo Central III de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) basée à Mbanza-Ngungu a, par l’entremise de son directeur provincial, Ignace Mbambu Kisadi Nzimbu, sensibilisé les entreprises de Mbanza-Ngungu à la nouvelle loi sur la réforme de sécurité sociale, lors d’une conférence débat tenue vendredi dans la salle polyvalente IL de Patmos.

Dans son exposé, le directeur provincial a opté pour une étude comparative entre la nouvelle loi et l’ancienne, ce qui lui a permis de dégager les innovations dans toutes les branches.

Pour l’âge d’admission à la retraite, a-t-il relevé, la nouvelle loi a mis fin à la discrimination, soulignant que les femmes qui étaient pénalisées ne les sont plus, tous peuvent prendre la retraite à 60 ans et obliger de cesser de travailler à 65 ans.

Pour les survivants, les veufs sont pris en charge et les orphelins bénéficieront des présentations jusqu’à la fin de leur scolarité tandis que les veuves seront prises en charge quel qu’en soit l’âge si seulement elles ont eu des enfants et que le mariage a été conclu six mois avant le décès du mari, a noté M. Ignace Mbambu qui a aussi retenu la prise en charge des ascendants directs en absence des survivants.b Sur les innovations qui intéressent toujours les femmes, il a noté l’intervention des prestations aux familles par le paiement des allocations prénatales, de maternité et familiales.

Démontrant le caractère généreux de la réforme, le directeur provincial de l’INSS/Kongo Central III a cité le cas d’un travailleur qui touche, par exemple, 150.000 FC à Mbanza-Ngungu avec 5 enfants en moyenne, et qui cotisera 9.750 FC / mois, mais touchera par mois 40.500 FC à la CNSS.

Il a, à ce propos, averti le public qu’un contrôle sérieux sera lancé bientôt pour la sincérité des déclarations de composition familiale des travailleurs après le premier paiement qui interviendra bientôt.

Approché par l’ACP, un participant s’est dit ravi par cette nouvelle réforme ainsi que par l’intervention du directeur provincial qui a réussi à éclairer toutes les zones d’ombre.

Les employeurs de Kinsantu bénéficieront de ce même exposé mardi 16 avril, avant ceux de Kimpese. ACP/Fng/Fmb/NIg

Partagez cet article