La femme émancipée célébrée dans l’«Expo Lisanga» au Centre Wallonie  Bruxelles

Kinshasa, 25 mars 2019 (ACP).- Des femmes artistes congolaises des domaines de la sculpture, de la peinture et de la photographie, présentent depuis jeudi 21 mars, au Centre Wallonie Bruxelles(CWB) à Kinshasa, leurs œuvres dans une exposition dénommée «Expo Lisanga», consacrée à l’illustration de la «femme émancipée d’aujourd’hui et de demain».

Selon Dina Ekanga, artiste sculptrice, les œuvres d’arts exposées à cette première édition ont comme signe distinctif, l’exploitation des clous, de la poudre du café, de l’hydroquinone et des ustensiles de cuisine pour ressortir chacune sa pensée par rapport aux questions d’actualités liées à la femme.

En ce qui la concerne, Dina Ekanga a  exposé des tableaux de peinture, teintés des clous sur le corps de chaque personnage. «Ces clous symbolisent l’énergie impulsive et imaginative contre les contingences de l’existence. Ils représentent un outil efficace pouvant garantir à un objet, un niveau de durabilité comparable à la vie d’un être humain, parsemée d’obstacles», a-t-elle expliqué.

Ses tableaux sont notamment intitulés «le vulnérable» et «l’exploitation des enfants», au moyen desquels la jeune artiste dénonce la vulnérabilité de la femme et de l’enfant face aux abus sexuels récurrents et les multiples discriminations dont ces deux catégories sociales sont victimes. Elle a encouragé ses pairs à persévérer dans la dénonciation de toutes les antivaleurs et actes criminels commis dans leurs milieux de vie et à promouvoir les droits de l’enfant, leur éducation et l’accès à de bonnes conditions de vie. ACP/Kayu/DNM/KJI/JFM

Partagez cet article