La jeunesse appelée à un engagement patriotique et collectif pour l’Eglise et la nation

Kinshasa, 14 mai 2019 (ACP).- Le porte-parole du président de l’Église du Christ au Congo (ECC), Erick Senga a, au nom président de l’ECC André Bokundoa, lancé un appel  à la jeunesse en vue d’un engagement patriotique et collectif pour l’Église et la nation, au cours d’un entretien mardi avec l’ACP.

Selon lui, la jeunesse doit comprendre la nécessité d’un engagement patriotique     afin de lutter pour le bien-être dans l’esprit de l’unité, expliquant par ailleurs, que le combat de l’Église repose sur un combat de valeur et non sur un combat partisan.

L’objectif, a-t-il dit, est de  réformer  certaines structures de l’Église et la création des nouvelles structures qui pourront contribuer au rôle de l’Église au sein de la société civile.

Il a rappelé que l’ECC a tracé la vision de requalifier le rôle de la société civile, avant de signaler que les Églises au Congo sont des institutions sociales. L’ECC est prête à accompagner les institutions étatiques du pays en collaboration avec d’autres confessions religieuses.

«Le président de l’ECC veut faire de la jeunesse un cerveau collectif pour l’Église et pour la nation», a-t-il fait savoir, soulignant que l’ECC réserve une place très capitale au rôle de la jeunesse dans la participation citoyenne de la vie de la république.

Il a signalé que l’Église promeut les jeunes qui ont des vocations, ambitions et innovations en vue de redynamiser la commission  «Justice–paix-sauvegarde à la création», avant d’ajouter que l’Église ne fait pas la politique politicienne.

«Le président de l’ECC tient à réveiller l’attention de la jeunesse quant à leur responsabilité par rapport aux enjeux de l’heure, que la jeunesse se rende compte que le destin du pays passe majoritairement entre ses mains. La grande responsabilité du pays incombe à la jeunesse», a-t-il conclu. ACP/

Partagez cet article