La présidente de l’UNPC/Katanga plaide pour la nomination d’un premier ministre femme

Lubumbashi, 25 mars 2019 (ACP).- La présidente de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) section du Katanga, Marianne Mujing Yav Muland a plaidé pour la nomination d’un premier ministre femme, car celle-ci regorge en elle tous les atouts et est compétente lorsqu’elle s’engage dans la gestion de la chose publique et surtout au sommet de l’Etat en faisant preuve de ses qualités de leadership multidimensionnel.

Elle l’a dit lundi à Lubumbashi dans un entretien accordé à l’ACP dans le cadre es activités du mois de mars dédié à la femme.

Marianne Mujing Yav Muland a soutenu sa proposition en soulignant que la femme est brillante en politique, car elle est un agent secret de haute qualité, et utilise tous ses atouts notamment ses compétences, sa conscience, son intellect, ses paroles, sa souplesse et son statut social pour réussir une mission.

Elle a recommandé que le nouveau gouvernement donne le signal fort en tenant effectivement compte de la parité dans la distribution des postes décisionnels tant au niveau national que provincial. Elle a déploré par ailleurs la sous-représentation de la femme au sein des bureaux définitifs des différentes Assemblées provinciales.

La présidente de l’UNPC/Katanga a invité la femme journaliste à braver les réalités du terrain en produisant des reportages spéciaux touchant non seulement aux problèmes spécifiques de la femme du milieu urbain, mais aussi de celle vivant dans le milieu rural, qui a besoin de la sécurité et de la paix en vue de mener à bon port son combat de l’égalité et de réaliser son autonomisation. Elle l’a également exhortée à ne pas perdre le sens noble du métier de journaliste à cause de son comportement et à corriger la société en parlant de la journée internationale des droits de la femme.

Elle a relevé que le thème national : «ensemble  promouvoir la paix, la sécurité et le genre par l’accès aux services publics de qualité»  correspond aux attentes de la femme congolaise vu les réalités de vie auxquelles elle fait quotidiennement face. Elle a salué la marche et le plaidoyer des femmes de la société civile du Haut Katanga qui ont dénoncé l’insécurité criante dans la ville de Lubumbashi.

Marianne Mujing Yav Muland, licenciée en langues et littérature françaises de l’Université de Kinshasa, a débuté sa carrière journalistique en 1996 au sein de Tropicana Télévision, un média audiovisuel privé de Kinshasa, avant de la poursuivre à Lubumbashi où elle a fait la presse passive en étant attachée de presse dans différentes institutions. Elle est actuellement présidente de l’UNPC/Katanga et vice-présidente de l’Union de la Presse Francophone pour la section de la RDC. ACP/ Kayu/DNM/KJI/JFM

Partagez cet article