Le CNDH présente son bilan pour l’année 2018 et ses perspectives pour 2019

Kinshasa, 27 fév. 2019 (ACP).- Le président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), Me Mwamba Mushikonke, a présenté le bilan de son organisation pour l’exercice 2018 et les  perspectives 2019, au cours de son intervention aux travaux de la session ordinaire de février, de cette organisation citoyenne de défense des droits de l’homme, lancés lundi à Kinshasa.

Ces activités, a-t-il dit, s’articulent autours de quatre axes principaux du plan stratégique de sa structure dont le développement institutionnel, la promotion d’une culture des droits de l’homme, la protection des droits de l’homme et la coopération.

S’agissant de développement institutionnel, l’action de la CNDH a été orientée vers un plaidoyer en  vue de l’obtention des bâtiments propres, de l’augmentation de son budget, du relèvement du niveau d’exécution dudit budget et du recrutement d’un personnel supplémentaire pour ses représentations en provinces ainsi que le renfoncement des capacités de ses membres.

En ce qui concerne les activités des droits de l’homme, la CNDH a réalisé plusieurs activités liées à la sensibilisation aux droits de l’homme et le plaidoyer auprès des décideurs, a-t-il ajouté.  Les actions de protection des Droits de l’Homme étaient axées autour de traitement des plaintes, les visites des lieux de détention et des centres pénitentiaires, les enquêtes sur les violations des droits de l’homme, a-t-il épinglé, ajoutant que le volet la coopération a permis la consolidation de la collaboration avec les ONG  nationales.

La CNDH compte poursuivre l’exécution de son plan stratégique quinquennal 2016-2020 au travers d’un plan opérationnel qui sera adopté au cours de ladite session ainsi que l’acquisition d’un siège approprié.

Le président  de la CNDH, Mwamba Mushikonke a encouragé tous les membres à redoubler d’efforts afin d’épuiser les 4 les points inscrits à cette session notamment l’adoption de nouvelles orientations sur le fonctionnement des sous-commissions permanentes et l’examen et adoption du plan opérationnel 2019.

Cette session est convoquée conformément à l’art.31 du règlement intérieur du CNDH, stipulant que l’Assemblée plénière se réunit deux fois par an, en session ordinaire soit  une première session s’ouvre au mois de février  et une seconde au mois d’août, rappelle-t-on. ACP/ Kayu/DNM/May

Partagez cet article