Le directeur général appelle à la mobilisation contre les spoliateurs du patrimoine de l’ACP

Kinshasa, 17 avril 2019 (ACP).- Le directeur général de l’Agence congolaise de presse (ACP), Lambert Kaboyi, a appelé mercredi, au cours d’une assemblée générale, l’ensemble du personnel de ce média public et toutes les personnes éprises de bonne volonté, à se mobiliser pour mettre hors d’état de nuire les spoliateurs de sa concession située sur l’avenue Tabu Ley, dans la commune de Gombe.

Lambert Kaboyi a dénoncé, à cette occasion, les agissements de certaines personnes mal intentionnées qui tentent de spolier la concession précitée à la suite d’un jugement rendu en date du 25 mars 2019 par le Tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe.

Face à cette situation qu’il a qualifiée de «grave», Lambert Kaboyi a informé l’assistance des démarches entreprises par la direction générale de l’ACP, signalant que toutes les autorités et les instances judiciaires sont saisies de la question pour préserver ce bien précieux appartenant à l’Etat congolais.

A cet effet, il a annoncé la descente imminente à l’ACP d’une délégation de la Présidence de la République pour faire l’état des lieux sur ce dossier, avant de dresser le rapport à qui de droit. C’est dans ce cadre qu’il a rappelé la détermination du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de protéger les personnes et leurs biens et de sévir contre toute velléité de spoliation d’un quelconque bien relevant du  patrimoine de l’Etat.

Se fondant sur cette volonté politique du Chef de l’Etat de protéger les biens de l’Etat, le directeur général Kaboyi a rassuré l’ensemble du personnel de l’ACP aussi bien de Kinshasa que de l’intérieur du pays sur l’aboutissement heureux des démarches entamées auprès des autorités compétentes afin que la concession de l’ACP ne soit pas spoliée.

Il s’est refusé à toute démarche non conforme dans le cadre de la protection du patrimoine de l’ACP, invitant plutôt le personnel à une mobilisation «républicaine» pour faire valoir leurs droits. Le directeur général de l’ACP a informé l’assistance des démarches conjointes menées au niveau du conseil d’administration et de la direction général pour l’amélioration des conditions socio-professionnelles en faveur du personnel de l’Agence.

Cette séance s’est tenue en présence de Mme Nicole Dimbambu Buanga, président du conseil d’administration de l’ACP.

Une concession acquise en 1973 grâce au Président Mobutu

La concession aujourd’hui convoitée par les spoliateurs avait été acquise par l’ACP en 1973 grâce au Président Mobutu Sese Seko qui était désireux de voir l’Agence se doter des infrastructures et des équipements conséquents pour l’accomplissement de sa mission.

Plus de 1.150.000 zaïres avaient été déboursés à l’époque pour l’acquisition de cette concession. Le siège actuel de l’Agence nationale de presse (bâtiment administratif et parking) avait été inauguré le 23 novembre 1974 par le Président Mobutu Sese Seko en personne.

ACP/DNM/JGD/Fmb/AWA

Partagez cet article
  • 1
    Partage