Le Maroc accueille  lundi la conférence ministérielle africaine sur le différend au Sahara

(Nestor Cimanga, envoyé spécial de l’ACP à Marrakech)

 Marrakech, 24 mars 2019 (ACP).- Le Royaume du Maroc accueille, le lundi 25 mars à Marrakech, la conférence ministérielle africaine sur l’apport de l’Union Africaine (UA) au processus des Nations Unies sur le différend régional au Sahara.

Les ministres des Affaires étrangères de tout le continent africain sont conviés à cette conférence qui s’inscrit dans le cadre de l’appui de l’Union Africaine au processus politique des Nations Unies sur le différend régional au Sahara.

Marrakech «la ville rouge»

Marrakech  est une ville située dans le centre du Maroc au pied des montagnes de l’Atlas. Elle est surnommée la «ville rouge» ou la «ville ocre» en référence à la couleur rouge d’une grande partie de ses immeubles et de ses maisons. La ville de Marrakech compte 928.850 habitants d’après le recensement de 2014, répartis sur une superficie de 230 km2, avec une densité avoisinant les 350 habitants à l’hectare dans la Médina.

Marrakech est la quatrième plus grande ville du Maroc après Casablanca,  Fès et Tanger.  Cette ville est divisée en deux parties distinctes : la ville historique (dix kilomètres d’enceinte) et la ville nouvelle dont les quartiers principaux s’appellent Guéliz, L’Hivernage (qui concentre de nombreux complexes hôteliers), Douar el Askar, Sidi Youssef Ben Ali, M’hamid, et Daoudiate 9.

Le Guéliz constitue aujourd’hui le centre-ville commercial. Il fut fondé par les Français lors du protectorat français au Maroc. La ville est desservie par l’aéroport Marrakech – Menara, qui est le deuxième plus important aéroport du Royaume. La gare de Marrakech est l’une des plus importantes gares marocaines. Marrakech est reliée par l’autoroute A7 à la capitale économique du pays, Casablanca, depuis avril 2007.

Côté sud, elle est reliée à Agadir par l’autoroute A7 depuis juin 2010. Depuis mars 2011, la ville est reliée par l’autoroute à Chichaoua, en direction d’Essaouira. L’aéroport de Marrakech-Ménara est un des principaux aéroports marocains. Il enregistre plus de 4 millions de passagers chaque année.

Malgré les travaux du terminal 3 portant sa capacité à 9 millions de passagers, et en raison d’un trafic de plus de 14 millions de passagers prévus pour 2030 et de l’extension urbanistique autour de l’actuel aéroport qui limite son développement, la construction  d’une nouvelle «cité aéroportuaire intégrée» est en projet pour un coût estimé de 4,3 milliards de dirhams.

La gare de Marrakech est une des principales gares ferroviaires du Maroc. Elle compte plus de 3 millions de voyageurs chaque année. L’économie de Marrakech repose essentiellement sur le tourisme, le commerce et l’artisanat.

L’infrastructure hôtelière a connu ces dernières années une croissance rapide. Le chiffre d’affaires rapporté par le tourisme y connaît une croissance exponentielle puisqu’il y doublerait tous les 4 ans. Marrakech  abrite une cimenterie de la société Ciments du Maroc, filiale du groupe italien Italcementi.

«Rêve des mille-et-une nuits»

La ville est surtout un haut-lieu touristique qui accueille  plus de deux millions de touristes chaque année. Elle est également le point de départ de nombreuses excursions pour les randonneurs désireux de parcourir l’Atlas ou le désert plus au sud.

La ville s’oriente désormais vers le tourisme de luxe. Marrakech est en effet devenue une des destinations favorites pour les célébrités françaises qui aiment son charme préservé qui sait allier luxe, raffinement et authenticité.

La ville a ainsi été qualifiée de «rêve des mille-et-une nuits» par l’actrice et réalisatrice Arielle Dombasle qui s’investit en France pour mieux faire connaître cette ville. De nombreuses stars françaises ont d’ores et déjà acheté leur riad privé en plein cœur de la Médina.

L’apparition de ce tourisme de luxe remonte à 1967 avec l’arrivée d’Yves Saint Laurent à Marrakech, puis son rachat en 1980 du jardin Majorelle. Marrakech devient alors un lieu réputé pour sa culture, ses arts, ses traditions et son patrimoine architectural qui séduit peu à peu un grand nombre d’artistes de renom.

La médina de Marrakech constitue le centre névralgique et le cœur historique de la ville de Marrakech. S’étendant sur une superficie globale de 600 hectares, elle est une des plus vastes médinas du Maroc et la plus peuplée d’Afrique du Nord.

La médina est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1985. Sur le plan sportif, la ville est dotée de deux grands espaces sportifs : Stade El Harti  et le complexe sportif de Marrakech, inauguré en mai 2010. ACP/DNM/ JGD/NIG

Partagez cet article