Le mouvement «Eco-RDC» plaide pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable pour tous à Kinshasa

Kinshasa 22 mars 2019 (ACP).-  Le coordonnateur de l’ONG environnementaliste, «Mouvement citoyen écologique» (ECO-RDC), Maurice Mwaiyanga a, au cours d’un entretien vendredi avec l’ACP,  plaidé pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable  de toutes les couches de la population à Kinshasa, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau célébrée le 22 mars de chaque année.

D’après une récente étude de sa structure, plusieurs coins de la capitale peinent encore à se procurer de l’eau potable fournie par la REGIDESO, se servant  en revanche des eaux de puits de fortune. «Ils partent s’approvisionner en eau potable à des endroits éloignés où  règne l’insécurité», a-t-il dit.

Commentant le thème annuel «Ne laisser personne derrière », Maurice Mwaiyanga a  soutenu que l’accès à l’eau est un droit fondamental reconnu à tout citoyen, qui ne doit souffrir d’aucune discrimination. Selon lui, cette denrée doit être fournie aux habitants de façon suffisante, à un coût abordable et dans une qualité irréprochable.

L’ECO-RDC, invite donc le gouvernement de bien réguler la production et  la distribution de l’eau, dont le succès aura à suffisance prouvé l’existence d’une volonté étatique d’atteindre les  objectifs du développement durable par ce secteur.

Il importe aussi que la RDC mette en place des lois relatives à la production, à la distribution et à la consommation de cette denrée, tout prévoyant un mécanisme de sensibilisation à l’endroit des industriels et des populations, a-t-il conclu. ACP/Kayu/DNM/Wet/KJI

Partagez cet article