Le Président Félix Tshisekedi à un sommet  de l’ONU sur l’environnement à Nairobi

Kinshasa, 13 mars 2019 (ACP).- Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a quitté Kinshasa mercredi à destination de Nairobi, au Kenya, où il  prendra part, du 13 au 14 mars 2019, aux cotés de ses pairs africains et européens, aux travaux de la 4ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le climat et l’environnement.

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo aura des entretiens, en marge de ces assises, avec son homologue français, Emmanuel Macron ainsi qu’avec des Chefs d’Etat et de Gouvernement d’Afrique et d’Europe.

Ce premier tête-tête avec le Président Macron, va lui permettre d’évoquer  des questions  bilatérales dans le sens d’aboutir à une bonne coopération et d’échanger sur les réformes en cours en République Démocratique du Congo ainsi que sur le renforcement les liens diplomatiques entre la RDC et la France.

Après sa première tournée en Angola, au Kenya et au Congo-Brazzaville et une participation couronnée de succès à Addis-Abeba au dernier sommet de l’Union africaine (10-11 février), Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’était rendu en  Namibie, pays qui assume la présidence tournante de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Le Président Tshisekedi souhaite notamment  consolider ses liens dans la sous-région et  donner  un nouvel élan aux relations entre la RDC et l’Union européenne.

La RDC très attendue à ce sommet

La République démocratique du Congo est très attendue à ce sommet, au regard de son potentiel environnemental.

La particularité de ces assises, apprend-on, consiste à faire prendre conscience au monde de la nécessité de se pencher sur les questions environnementales sous tous ses aspects, notamment agricole et la gestion des déchets plastiques.

Les débats au cours de ces assises se feront notamment autour des innovations à apporter dans la lutte contre ce fléau mondial et les alternatives à envisager pour la transformation de tout ce qui détruit l’environnement. S’agissant des matières non-biodégradables, pensent les experts, la solution reste leur recyclage.

Outre la Première Dame, Denise Nyakeru Tshisekedi, le Président de la République a été salué à son départ par son Directeur de cabinet, Vital Kamerhe ainsi que par quelques officiers généraux des FARDC et de la PNC et des responsables des services spéciaux.

Avec ses 45 millions d’hectares de forêt, la RDC possède la moitié des toutes les forêts du continent africain. Elle est le patrimoine le plus précieux de la RDC, au-delà des mines, des blocs pétroliers etc. La forêt constitue un patrimoine renouvelable qui offre une biodiversité riche.

La RDC compte également plus de quatre mille cours d’eau. Elle est le premier pays qui regorge la plus grande réserve d’eau douce en Afrique et deuxième au monde après l’Amazonie au Brésil en Amérique. ACP/FNG/Kayu/DNM/Wet/Kji

Partagez cet article