Le rôle pacificateur des pygmées illustré dans le film’ ’Pygmées blues’’ au Centre Wallonie Bruxelles

Kinshasa, 14 mai 2019 (ACP).- L e cinéaste  Renaud Barret a, dans le film «Pygmées Blues», projeté pour la seconde fois mardi, au Centre Wallonie de Bruxelles de Kinshasa, démontré l’évolution actuelle des populations autochtones pygmées jusqu’à servir des sapeurs pompiers dans certains conflits fratricides en République Démocratique du  Congo (RDC).

Selon l’auteur, le comportement affiché pour l’instant est le fruit des missionnaires et des gouvernants du pays déterminés à considérer les pygmées comme des créatures divines appelées à vivre avec d’autres peuples de Dieu dans l’harmonie et, ipso facto, à bénéficier des différents avantages en vertu de leurs compétences.

L’auteur fait remarquer qu’il y  a eu inversion d’échelle des valeurs dans la vision des populations pygmées eu égard au succès des efforts déployés par les missionnaires et les gouvernants de forger l’implantation des établissements scolaires dans les sites des pygmées jusqu’à donner parmi eux le goût de continuer au niveau des différents cycles de l’enseignement supérieur et universitaire.

Les pygmées ne sont donc plus les peuples nomades de l’époque ancestrale qui se contentaient de vivre de l’économie extractive ou naturelle : la chasse, la cueillette et la pêche en vivant sur des arbres en forêts. Ils ont, désormais, des cités où les retrouver et militent pour la  paix comme pour le respect de leurs droits politiques  à l’instar d’autres compatriotes. ACP/Fng/GMM/JGD/Fmb/CMK/JLL

Partagez cet article