Les femmes de la paroisse Saint Amand appelées à refléter la chrétienté en tout et partout

Lubumbashi, 25 mars 2019 (ACP).- Les femmes de la paroisse Saint Amand de la commune de Ruashi dans l’archidiocèse de Lubumbashi ont été appelées à refléter la chrétienté en tout et partout, surtout pendant cette période de carême par un comportement modèle qui est un canal de transmission des valeurs telles la justice et l’amour pour la construction d’une société solide et paisible.

Cet appel a été lancé par l’oratrice, Mme Clotilde Mutita Kalunga, en sa qualité d’invitée, au cours d’une conférence-débat axée sur « le comportement de la femme chrétienne dans l’église et dans la société face à la promotion de la paix, de la sécurité et le genre » qu’elle a animée samedi dans la salle Agano.

Elle a mentionné que la présence de la femme dans l’église doit promouvoir la paix dans le monde étant des modèles de femme vertueuse et pieuse soucieuse et consciente de sa responsabilité de la sécurisation de l’église, de la famille et de la société. Mme Clotilde Mutita, a,  à cet effet, exhorté les femmes à promouvoir le genre à travers leurs compétences dans différents domaines où elles évoluent.

Le curé de la paroisse Saint Amand, l’abbé Daniel Kalamb, a quant à lui, invité la femme à prendre conscience de ses grandes valeurs, de sa force en ajoutant un plus à l’église, à ne pas se sous-estimer et à donner la chance de direction à la femme qui peut changer son cours de vie en prenant des décisions tenant compte des besoins spécifiques de femmes.

Cette conférence-débat est l’initiative de la présidente de la communauté ecclésiale vivante de saint Joseph, Mme Laurette Awa Sumpi, qui a reconnue l’importance de la  participation active des femmes dans l’église. ACP/ Kayu/DNM/KJI/JFM

Partagez cet article