Les membres du RENAPEF appelés à améliorer la qualité d’enseignement du français 

Kinshasa 24 mars 2019(ACP).- Le président du Réseau national des professeurs et des enseignants du français (RENAPEF), Jean Bosco  Puna a appelé lundi au cours d’un échange avec l’ACP, ces collègues à améliorer la qualité de l’enseignement du français afin d’offrir à leurs élèves une belle expression orale et écrite de la langue française.

Jean Bosco Puna qui restituait les conclusions du concours d’orthographe et de phraséologie « RENAPEF 2019 », tenu samedi à Kinshasa, les a exhortés à fournir cet effort par l’autoformation et en surmontant les caprices des élèves.

La recommandation du président du RENAPEF résulte du bilan de ce dernier concours, qui révèle un niveau bas en français d’un nombre important d’élèves finalistes du niveau primaire et secondaires. Selon lui, beaucoup d’élèves accusent d’énormes difficultés pour écrire ou parler correctement le français. «Ils ont du mal à s’exprimer de manière structurée et cohérente», a-t-il dit soutenant que leur plus grande faiblesse se trouve dans l’usage de la grammaire et de la conjugaison.

Il a estimé que ces insuffisances seraient consécutives à un relâchement de la part de  certains enseignants, du point de vue de la méthodologie et du recyclage personnel en français.

En outre, Jean Bosco Puna a invité les parents de fournir une bonne documentation de français à leurs enfants, avec des manuels scolaires tels que « Au gré des vagues 1 et 2’’ » et « la Grammaire de Maurice Grevisse », qui aident à maitriser les notions de concordance de temps et de discours direct et indirect.           ACP/ Kayu/DNM/KJI/JFM

Partagez cet article