Mise en place d’une Commission spéciale d’élaboration du règlement d’ordre intérieur du Sénat

Les journaux parus vendredi 10 mai 2019 à Kinshasa accordent leurs colonnes à la mise en place de la commission d’élaboration du règlement d’ordre intérieur du Sénat.

Agence congolaise de presse (ACP) ouvre sa « Une » avec la mise en place d’une commission spéciale pour élaborer le projet de règlement intérieur du Sénat, expliquant que cette commission est composée  de 2 sénateurs par province et 4 pour la ville de Kinshasa.

L’élaboration et l’adoption du projet de règlement intérieur  constitue le 3ème  point à l’ordre du jour  de la présente  session  extraordinaire de la Chambre haute du Parlement, après la validation des mandats, signale le média public.

Dans un autre chapitre, l’agence nationale indique que les activités de la riposte contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola ont été paralysées mercredi à Butembo, dans la province du Nord-Kivu, suite aux nouvelles attaques des rebelles qui ont été repoussées par les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Une dizaine d’assaillants ont été tués et six ont été capturés, souligne le média public, ajoutant qu’un policier de la ville est également décédé dans l’attaque.

Sur la plénière du Sénat, Forum des As précise d’une part,  que la commission spéciale pour élaborer le projet de règlement intérieur doit d’abord commencer par analyser l’actuel RI du Sénat et l’enrichir en modifiant certaines dispositions pour les adapter à la nouvelle législature.

C’est le projet final adopté par la Commission spéciale qui sera examiné par la plénière pour procéder à son vote, explique le tabloïd.

Le journal indique d’autre part, que le respect des textes est au centre de la guerre à l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), poursuivant que le groupe de Jacquemin Shabani appelle à l’application de l’article 26 des statuts du parti, tandis que celui de Kabund prône le statu quo, estimant que l’empêchement de Félix Tshisekedi n’est pas définitif, mais temporaire.

Le quotidien annonce a aussi que l’ex chef du gouvernement sous le président Jacques Chirac, Dominique de Villepin a été aperçu hier jeudi 9 mai à Kempinski Hôtel Fleuve Congo, rapportent des médias en ligne à Kinshasa.

C’est la seconde visite de Dominique de Villepin à Kinshasa cette année, indique le journal, ajoutant que le Français est l’un des premiers consultants à se placer auprès de Félix Tshisekedi.

 La Prospérité écrit pour sa part, que l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) est pratiquement méconnaissable, soulignant que le pouvoir finalement obtenu sur fonds d’énormes sacrifices consentis durant plus de trois décennies divise plus qu’il ne rassemble.

Depuis que Félix Tshisekedi, une fois élu Président de la République, a cédé les commandes du parti à Jean-Marc Kabund, les querelles frivoles et partisanes sont nées, ajoute le journal.

 

Partagez cet article