Nicaragua : le gouvernement va libérer tous les opposants pour relancer le dialogue

Kinshasa, 21 mars 2019 (ACP).- Le gouvernement nicaraguayen a répondu aux préoccupations de l’opposition au terme de plusieurs jours de blocage. Il libérera sous trois mois tous les opposants incarcérés, ont rapporté jeudi les médias internationaux.

Les sources rappellent qu’après 11 mois de crise politique, plus de 325 morts et un pays en récession, le gouvernement nicaraguayen a décidé de relancer le dialogue avec l’opposition. Il a accepté de libérer d’ici trois mois tous les opposants incarcérés.

Au total, 807 personnes devraient ainsi retrouver la liberté, selon un chiffre que l’opposition a récemment revu à la hausse. Fin février, la libération de 150 personnes après la reprise du dialogue avait été considérée comme insuffisante par les partis d’opposition qui avaient suspendu leur participation aux pourparlers, relancés le 27 février dernier après des mois de blocage.

Le processus de libération pourrait débuter dès cette semaine, avec l’aide du Comité international de la Croix-Rouge, sans durer plus de 90 jours. Avec ce geste de bonne volonté, le président Daniel Ortega a répondu aux préoccupations de l’opposition qui avait fait de cette libération une condition sine qua non pour se rasseoir à la table des négociations. Les deux parties pourront ensuite d’un commun accord demander à la communauté internationale de suspendre les sanctions sur Managua. ACP/FNG/JGD/FMB

Partagez cet article