Participation du président Félix  Tshisekedi  au «Sommet  pour une seule planète» à Nairobi

Kinshasa, 14 mars 2019 (ACP).- Le Président de la République Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo participe du 13 au 14 mars 2019 au  « Sommet pour une Seule Planète » (One Planet Summit), à Nairobi au Kenya, aux côtés de près de 500 décideurs du monde entier.

Ces assises organisées en marge de la 4ème Assemblée générale du Programme des Nations Unies pour l’environnement (UNEP) est un moment de réflexion collective sur l’épineuse question de changement climatique qui frappe le monde entier, et dont le continent africain subit les conséquences. L’une de ces conséquences emblématiques est l’assèchement du Lac Tchad. Ce Sommet est aussi un engagement pour les dirigeants africains de sauver leur continent et le monde.

«Il n’y a pas de plan B pour ce grand  défi parce qu’il  n’y a pas de planète B», ont martelé les experts et les gouvernants, qui s’accordent à dire que nos forêts et nos rivières  sont des poumons qui feront que notre planète soit vivante.

Intervention du Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo

Le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo prendra la parole devant des experts, les organisations engagées et les représentants du monde entier dans cette cause, dans le cadre d’un panel sur le thème de la préservation des forêts.

Avec sa foret, la RDC, est le deuxième poumon mondial  pour juguler les gaz à effet de serre. La lutte pour le réchauffement climatique doit être permanente et la RDC à un rôle particulier à jouer.

Selon le Chef de l’Etat congolais qui répondait aux questions  des organisateurs sur la lutte contre la déforestation, la solution est la sensibilisation et  l’interdiction du déboisement.  Comme alternative, Felix Antoine Tshisekedi propose la  production du charbon à base des plantes.

Le Président de la RDC aura à cette occasion, un tête à tête avec son homologue de la France, Emmanuel Macron. Cette rencontre  permettra au chef de l’Etat congolais  d’évoquer  aussi  des questions  bilatérales dans le sens d’aboutir à une bonne coopération et d’échanger sur les réformes en cours au pays ainsi que sur le renforcement les liens diplomatiques entre la RDC et la France. ACP/DNM/Cfm

Partagez cet article
  • 1
    Partage