Plaidoyer pour la fusion des ministères de l’EPSP et de la FPMA

Kinshasa 12 mars 2019 (ACP).- Le président de l’Observatoire indépendant de l’éducation (OIE), Pius Mbese, a invité mardi à Kinshasa, au cours d’un point de presse, le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à pouvoir procéder à la fusion du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) avec celui de la Formation professionnelle, métier et artisanat (FPMA) lors de la formation du prochain gouvernement.

Pour Pius Mbese, la fusion de ces deux ministères en un seul permettra de mettre fin aux conflits de compétence qui les  déchirent. Il a suggéré que l’administration dudit ministère soit chapeautée par deux secrétariats généraux de l’EPSP et de la formation professionnelle, métier et artisanat (FPMA).

«L’OIE étant l’œil des parents, dénonce le désordre qui s’installe dans l’organisation des épreuves de l’examen d’Etat car les deux ministères ont chacun une mission bien précise. Ce conflit est lié à la commercialisation et à la marchandisation de l’éducation dans notre pays», a-t-il martelé, soutenant que le diplôme d’Etat est un document hautement officiel institué par une ordonnance présidentielle  que le Chef de l’Etat ne peut signer deux fois. Pour lui cette querelle n’améliore pas la qualité du système de l’éducation mais désempare les parents qui doivent payer les frais de participation à l’EPSP et à l’FPMA à la fois. ACP/Fng/JGD/Fmb

Partagez cet article