Première plénière du bureau définitif de l’Assemblée nationale et épreuve nationale de dissertation

La majorité des journaux parus vendredi 3 mai 2019 à Kinshasa focalisent leur attention sur la toute première plénière du bureau définitif de l’Assemblée nationale et à l’épreuve nationale de dissertation.

Agence congolaise de presse (ACP) ouvre sur la disposition de l’UBA à s’investir dans le développement d’infrastructures en RDC, indiquant que le président du conseil d’administration de l’United bank of Africa (UBA), Tony Elumelu l’a déclaré à l’issue d’un entretien avec le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Le média public écrit que l’UBA est prête à faire des Congolais des milliardaires pour répondre aux vœux du Président de la République et à donner son appui à des petites et moyennes entreprises.

« FCC-CACH,  la main dans la main pour le développement  de la RDC », titre encore dans ses colonnes l’agence nationale, indiquant que la franche collaboration semble bien être le leitmotiv de la coalition «Front commun pour le Congo (FCC)-Cap pour le changement (CACH)».Cette «nouvelle majorité» montre des signes d’œuvrer pour le développement de la République Démocratique du Congo et dans l’intérêt de la Nation. Le média public rappelle qu’au-delà de la passation pacifique et civilisée des pouvoirs entre l’ancien Chef de l’Etat et l’actuel Président de la République, de nombreux faits et gestes poussent à l’optimisme, surtout avec leurs consultations régulières.

A l’Assemblée nationale, la presse publique écrit qu’un délai de 5 jours est accordé aux députés nationaux pour constituer des groupes parlementaires, au cours d’une plénière dirigée par sa présidente, Jeanine Mabunda entourée de 5 autres membres du nouveau bureau de cet organe délibérant.

Le média public fait savoir que le speaker de la Chambre basse du Parlement a demandé aux élus nationaux de faire diligence afin de déposer, endéans le temps imparti, l’acte constitutif ainsi que la liste des membres de chaque groupe parlementaire en son cabinet de travail au Palais du Peuple, précisant qu’aux termes des articles 54-59 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, un groupe parlementaire est composé d’au moins 25 députés.

En éducation, ACP signale que 705.388 candidats finalistes du cycle long et 4923 du cycle court ont participé à l’épreuve de la dissertation, sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo, conformément au calendrier scolaire de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel de l’édition 2018-2019. Les candidats finalistes du cycle long sont repartis dans 2095 centres dont deux (2) sont établis hors-frontières. Il s’agit des centres de Luanda (Angola) et Cabinda (Angola), dans la province éducationnelle de Kinshasa, note le média public.Sur le même sujet, Forum des As signale qu’à la veille de la dissertation dans le Kwango et le Kwilu, une foudre a tué 9 finalistes à Kasongo Lunda, une inspectrice et un préfet à Gungu. Le confrère précise qu’à Masambasolo, village situé à 47 km du territoire de Kasongo-Lunda dans le Kwango, une foudre s’est abattue sur 9 élèves finalistes faisant ainsi plusieurs blessés graves. Le drame s’est produit pendant que des élèves finalistes étaient au Centre pour récupérer les macarons pour les épreuves préliminaires de l’examen d’État édition 2019 qui devraient avoir lieu le jour suivant, donc le 2 mai et  reportées pour Kasongo-Lunda.

A l’Assemblée nationale, indique le quotidien, les élus nationaux ont cinq jours pour se constituer en groupes parlementaires et transmettre leurs compositions, les statuts et règlement intérieur de différents groupes au bureau de l’Assemblée nationale. C’est l’essentiel de la première plénière présidée par Jeanine Mabunda qui a commencé, contrairement aux habitudes, à 13h 29. La présidente de la chambre basse du Parlement tient à imprimer un rythme de ponctualité et de célérité au sein de cette institution délibérante.

Pour La Prospérité, l’objectif poursuivi par l’équipe Mabunda, c’est de doter à cette grande institution de la République, le plus rapidement possible, des six organes techniques pour son bon fonctionnement, ajoutant que pour y arriver, la présidente veut tenir mordicus à sa vision rendue publique lors de la campagne électorale où, sa toute première plénière, a été marquée par la ponctualité du Bureau définitif qui laisse prédire la rigueur et le sérieux de cette législature.

En matière d’éducation, la consœur indique que le ministre ad intérim de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel-EPSP- Emery Okundji a été le porteur du message du Chef de l’État lors du lancement des préliminaires des examens d’Etat dans la ville-province de Kinshasa, notamment dans quatre différents centres de tous les districts. « Nous vous encourageons de bien passer vos examens. Car, le Chef de l’Etat compte beaucoup sur vous. Vous êtes l’avenir de ce pays», écrit la consœur, reprenant la déclaration du ministre a.i.

« Assemblée nationale : Mabunda donne un carton jaune aux retardataires », titre Le Phare. Désormais la ponctualité sera de rigueur à l’Assemblée nationale pour cette nouvelle législature, car pour sa première séance solennelle, Jeanine Mabunda a imprimé sa marque à la Chambre basse du Parlement qui, souvent habituée à des séances plénières commençant avec 2 heures ou 3 heures de retard. Un premier avertissement donné aux députés retardataires  qui sont arrivés à l’hémicycle à la fin séance, conclut le tabloïd.

Partagez cet article