Recommandation du Président de la République aux gouverneurs de provinces pour la gestion responsable de leurs entités

La quasi-totalité des journaux parus mardi 14 mai 2019 à Kinshasa focalisent leur attention sur le séminaire des gouverneurs de provinces ouvert par le Chef de l’Etat et sur  l’affaire DGRK à l’Assemblée provinciale. 
« Le Président de la République exhorte les gouverneurs à adopter un comportement exemplaire dans la gestion de leurs entités respectives », titre Agence congolaise de la presse (ACP) dans son bulletin quotidien, faisant savoir que le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a exhorté les chefs des exécutifs provinciaux, en leur qualité de ses dignes représentants en province, à adopter un comportement exemplaire dans la gestion de leurs entités respectives.

 Le Chef de l’Etat leur a dit qu’ils ont l’obligation, poursuit l’agence, d’élaborer leurs programmes respectifs qui seront adoptés par les Assemblées provinciales, en intégrant sa vision qui vise le développement intégral du pays, en plaçant  l’homme au centre de toutes leurs actions dans les différents domaines de la vie. Pour lui, il compte sur chacun des gouverneurs de province pour qu’à l’issue de son mandant, qu’ils puissent tous ensemble amener le changement qu’il avait promis au peuple congolais au cours de sa campagne électorale.

Sur la gestion de la ville-province de Kinshasa, l’agence nationale annonce que 72 heures ont été accordées au directeur général de la DGRK pour répondre aux préoccupations des députés au cours de la plénière de l’Assemblée provinciale de Kinshasa dirigée par son président, Godefroid Mpoy.  Le média public ajoute que ce délai accordé au directeur général de la Direction générale des recettes de Kinshasa (DRGK), Raoul Elenge est autour de coulage des recettes de la ville de Kinshasa, en vue de préparer les éléments de réponse aux préoccupations des élus provinciaux.

Dans la même affaire, le média public écrit, par ailleurs, que le député provincial Charles Mbuta Muntu, a affirmé disposer des documents qui démontrent que plusieurs entreprises de la capitale payent régulièrement les taxes, mais ne sont pas répertoriées dans le fichier électronique de la DGRK, signalant que le nombre des dossiers constituant l’objet de la question orale avec débat à l’encontre  de  M. Raoul Elenge, figurent le problème relatif au régime des taxations forfaitaires accordées, en violation de la loi fiscale en vigueur, à certaines sociétés moyennant rétribution mensuelles des commissions invisibles au profit notamment de certaines personnalités de la DGRK.

Sur le même sujet, Forum des AS note que c’est donc jeudi 16 mai, sauf imprévu, que le patron de la DGRK répondra aux préoccupations de la représentation provinciale sur les accusations relatives à une prétendue évasion des recettes de la capitale congolaise, estimées à plusieurs  centaines, voire de milliers de dollars américains.

Le quotidien rappelle que Raoul Elenge  est accusé de détournement de deniers publics et d’être à la base du surendettement de la ville de Kinshasa. Il est aussi tenu responsable de l’existence des comptes fictifs ou parallèles au nom de la ville et des arriérés de salaire des agents de l’administration provinciale.

Dans un autre chapitre, le confrère indique que la conférence de presse de la présidence de la République, tant entendue par le peuple congolais, a été encore une fois de plus reportée mais cette fois-ci pour une date ultérieure. Prévue mardi 14 mai, la conférence de presse que devrait tenir Kasongo Mwema,  porte-parole du Président de la république a été reportée à une date ultérieure, écrit le quotidien, faisant savoir que l’information a été livrée lundi par le cabinet du chef de l’Etat via le compte twitter, qui signale que le report de ce face-à-face avec les hommes des médias serait dû à une visite de presse à organiser dans les tout prochains jours dans les différents chantiers ouverts à Kinshasa, dans le cadre du programme d’urgence du Chef de l’Etat.

  «Félix Tshisekedi convie les gouverneurs à incarner sa vision !», titre pour sa part La Prospérité, indiquant que le Chef de l’Etat, en tant que garant du bon fonctionnement de la République, s’est lancé à initier les gouverneurs et vice-gouverneurs nouvellement élus à sa vision tracée sur le développement intégral de la RD. Congo.

«Entre mégestion, politisation et violation de la loi fiscale, APK : Raoul Elenge… et 72 heures pour convaincre !», écrit la consœur, signalant qu’étant donné que les inquiétudes des élus ont été nombreuses, le président du DGRK, Raoul Elenge a demandé un délai de 72 heures qui lui a été accordé, pour tenter de répondre aux multiples préoccupations des élus provinciaux, précisant que la séance a été suspendue, tout en renvoyant l’examen des points relatifs au Règlement financier  et à la dotation 2019 réaménagée de l’APK.

Le Potentiel revient, de son côté, sur la conférence de presse de la présidence de la République, indiquant qu’après deux reports, la conférence de presse que doit tenir la présidence de la République a été renvoyée sine die. Le quotidien précise qu’en lieu et place de son porte-parole, c’est le chef de l’Etat en personne qui devra se présenter, le moment venu, devant la presse pour faire l’état des lieux de ses 100 jours aux commandes de la RDC.

 Le confrère ajoute que c’est un moment de vérité pour le chef de l’Etat qui devra déballer ce qui a été fait et ce qui reste à faire dans la mise en œuvre de son programme qu’il a présenté pour inaugurer son mandat, notant que les attentes restent nombreuses, tout comme les questions qui demeurent jusque-là sans réponses.

Le Phare appelle, pour sa part, le Chef de l’Etat Fatshi à frapper pour corriger la cacophonie administrative à la présidence de la République.

Documents ultra-sensibles en libre circulation sur les réseaux sociaux, projets de discours remis aux diplomates ou à la presse avant leur lecture officielle par le Chef de l’Etat, décisions administratives cassant des ordonnances présidentielles : cela commence à faire un peu de désordre au niveau du Cabinet du Chef de l’Etat. La dernière bourde en date est signée Assistant logistique qui a décidé de nommer un Directeur des Opérations de l’Aviation présidentielle, sans l’aval de la hiérarchie, note le confrère.

L’Avenir revient sur le message du Chef de l’Etat aux gouverneurs, précisant qu’en vue d’évaluer leurs performances: Tshisekedi  propose un contrat-programme aux Gouverneurs.

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi a dévoilé les grandes articulations de sa vision basée notamment sur les quatre axes stratégiques qui constituent le socle sur lequel il va asseoir ses priorités regroupées dans 20 piliers, et qui visent l’amélioration des conditions de vie de la population pour laquelle il avait pris l’engagement solennel lors son discours d’investiture, de servir dans le strict respect de la Constitution de la République, conclut le tabloïd.

Partagez cet article