Remise et reprise des ministres frappés d’incompatibilité

Les journaux parus mercredi 06 mars 2019 à Kinshasa accordent leur «une» à la remise et reprise des ministres en situation d’incompatibilité.

ACP titre à sa manchette : Lancement des travaux prévus dans le programme d’urgence du Chef de l’Etat, expliquant à ce sujet que ce programme a démarré avec le lancement officiel des travaux de réhabilitation de l’avenue de l’Université qui traverse les communes de Kalamu, de Ngaba, et de Lemba.

L’agence nationale fait savoir que les ingénieurs de l’Office de voiries et drainages (OVD) commis à cette tâche, ont indiqué que ces travaux prendront 60 jours pour cette première phase. Sur le même sujet, le média public signale que ce projet  est évalué à 79 563 753 USD pour le volet routier, précisant en outre que ce montant est en charge de l’Office de routes.

L’agence nationale ajoute, par ailleurs, que le volet de réhabilitation des routes pour l’ensemble du quinquennat du Président de la République est estimé à 183 183 796 USD, poursuivant que le gouvernement a retenu quatre secteurs à savoir les routes, les ponts, les bacs ainsi que l’entretien et la réparation des matériels roulants.

Les ministres en situation d’incompatibilité enjoints de procéder à la remise et reprise : titre également Agence congolaise de presse. Le Premier ministre, Bruno Tshibala, a ordonné aux membres du gouvernement élus députés nationaux et provinciaux de procéder à la remise et reprise avec les autres ministres et vice-ministres qui feront l’intérim jusqu’à la formation du prochain gouvernement, écrit le média public.

Au sujet du processus électoral, Forum des As titre en gras : Le double langage des Etats-Unis. S’interrogeant sur le satisfecit du Secrétaire d’Etat adjoint des États-Unis pour les affaires africaines, Tibor Nagy, et les sanctions infligées aux dirigeants de la CENI, le confrère annonce l’arrivée entre le 13 et 15 mars prochains de cet émissaire de haut rang de l’administration Trump, qui a inscrit la République démocratique du Congo sur son agenda dans une mission qui le fera sillonner les pays des Grands Lacs et de l’Afrique centrale.

A propos des élections de gouverneurs, La Prospérité présente le top dix des candidats favoris gouverneurs des provinces. En se référant au sondage effectué par Echos d’opinion, la consœur note que pour la province du Nord-Ubangi, Marie-Claire Kengo a 81%, pour la ville province de Kinshasa, Magloire Kabemba Okandja 80%, pour le Kongo Central, Guy Matondo 79%, pour le Haut-Katanga, Jean-Claude Muyambo Kyassa  80%, pour le Kwilu, Rombeau Fumany Gymbadi 79%, pour le Haut-Uélé, Jean-Pierre Lola Kisanga avec 75%, pour la Tshopo, Eve Bazaïba Masudi 72%, pour le Lualaba, Edmond Mbanz 70%, pour l’Equateur, Jean-Claude Baende Etafe Eliko s’en sort avec 62% et pour la Tshuapa, Pacranse Boongo Nkoyi avec 56%.

Le Potentiel consacre sa «une» au retour de Moïse Katumbi. « Le retour de Katumbi gelé dans les tiroirs de la justice ». Le quotidien indique en outre que le retour des exilés politiques est le souhait autant du Chef de l’Etat, que de la population congolaise afin de donner le gage d’une réelle décrispation politique. Le journal poursuit que « les dossiers judiciaires pendants en justice à l’encontre de Moïse Katumbi ne lui feront bénéficier de la grâce présidentielle promise par le Président de la République », ajoutant cependant, que « le président de la plateforme «Ensemble pour le changement» est convaincu de son retour au pays, et qu’il s’apprête, depuis son quartier général de Bruxelles, en Belgique, à revenir au bercail pour participer au jeu démocratique à la faveur de l’alternance intervenue en RDC. »

Le tabloïd annonce que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a programmé les élections des gouverneurs, le 30 mai, au Nord-Kivu et à Maï-ndombe, ajoutant que selon « le calendrier électoral,  l’ouverture des bureaux de réception et traitement des candidatures (BRTC) ira du 06 au 12 avril. » Le journal précise que les élections auront lieu dans les Assemblées provinciales et les résultats seront connus le même jour.

Le Phare écrit de son côté, que la RDC se dirige vers une paix durable, expliquant que dix mouvements rebelles ont tendu la main au Président Félix Tshisekedi. Le quotidien ajoute que ces dix mouvements politico-militaires ont fait part de leur décision commune de mettre fin à la lutte armée, de déposer les armes, de démobiliser leurs troupes et de les intégrer dans l’armée régulière, et enfin de participer à la reconstruction du pays, dans une correspondance adressée au Président de la République.

Le confrère revient sur l’incompatibilité des fonctions des membres de l’exécutif avec celles du législatif et titre : Les intérimaires des cumulards sont connus ! Le journal poursuit que, selon le tableau des intérims parvenu aux médias, le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, a pris les Affaires étrangères, le ministère de l’Intérieur est pris par le vice-ministre Basile Olongo, le ministre du Plan, Modeste Bahati Lukwebo a pris l’Economie Nationale, le ministère de la Communication et Médias est confié à la ministre des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, aux Sports et Loisirs, on retrouve la ministre de la Culture et Arts, Astrid Madiya, le ministre de la Formation Professionnelle, Métiers et Artisanat, Uweka, a pris la Recherche Scientifique, le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) est cédé au ministre des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), Emery Okundji.

Partagez cet article