Somalie : le commandant adjoint de l’organisation de l’EI tué dans une frappe aérienne

Kinshasa, 15 avril 2019 (ACP).- Le commandant adjoint de l’organisation Etat islamique (EI) en Somalie a été tué dans une frappe aérienne dimanche, a rapporté un communiqué du ministre de la Sécurité du Puntland (nord-est) repris lundi par des médias étrangers.

« La frappe a eu lieu près du village de Hiririo du district d’Iskushuban, dans la région de Bari où le commandant Abdihakim Dhoqob et un présumé complice se déplaçaient en voiture », a déclaré le ministre Abdisamed Mohamed Galan dans la ville portuaire de Bossasso.

Le ministre n’a cependant fourni aucun  détail sur la frappe elle-même, et qui l’a menée. Des témoins ont confirmé qu’une voiture avait été complètement détruite par une frappe aérienne. «Nous n’avons jamais vu une telle attaque dans la région. Il y a eu une grosse explosion et les gens qui se sont rendus sur place ont vu un véhicule complètement détruit avec des morceaux de corps humains éparpillés dans tous les sens », a déclaré Muse Abdiweli, chef coutumier d’un village voisin.

Les shebab constituent de très loin le principal groupe islamiste radical en Somalie. Ils ont proclamé leur allégeance à Al-Qaïda, organisation à laquelle ils ont été officiellement intégrés en 2012. Mais un petit nombre d’entre eux – environ 200, a ensuite fait défection au profit de l’EI.

Ces derniers sont basés dans la région semi-autonome du Puntland et leur leader est Abdulqadir Mumin, placé en août 2016 sur la liste des terroristes internationaux par le département d‘État américain. ACP/FNG/ DNM/Wet/JFM

Partagez cet article