Soutien de l’Eglise orthodoxe au Chef de l’Etat

Les journaux kinois du jeudi 21 février 2019 consacrent leurs colonnes au soutien de l’Eglise orthodoxe au Chef de l’Etat, à la réunion du Front commun pour le Congo (FCC) et à la visite du Premier ministre, Bruno Tshibala en France.

ACP titre à sa «une» : l’Eglise orthodoxe promet d’apporter son soutien au Président Félix Tshisekedi. «Je lui promets que notre Eglise sera toujours avec lui dans toutes ses œuvres qu’il fera dans ce pays», écrit l’agence nationale, reprenant les propos du Pape et patriarche de l’Eglise orthodoxe, Théodore le IIème, qui a remis à l’occasion, à Kinshasa, la grande croix de l’Evangéliste Marc au Chef de l’Etat.

L’agence nationale note par ailleurs, que la situation à Yumbi, Beni et Butembo a été examinée à la présidence de la République, soulignant que le vice-ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Basile Olongo, a rapporté qu’il a été question de mettre en place une commission devant se rendre rapidement dans l’îlot situé entre la RDC et la République du Congo où la population de Yumbi a trouvé refuge, pour s’enquérir et identifier les sinistres subis par cette population.

Le média public écrit également sur l’implication du Président de la République dans les problèmes du Grand Nord, en vue de trouver des voies et moyens de mettre fin à la tragédie que causent les forces terroristes et les groupes armés.

L’agence poursuit que le Chef de l’Etat a demandé à tous les leaders, les notables, les chefs coutumiers et les confessions religieuses vivant au pays comme à l’étranger et d’autres qui ont de l’influence dans cette partie d’apporter leur soutien patriotique à la résolution de ce drame.

Forum des As annonce la visite privée du Premier ministre, Bruno Tshibala en France, indiquant que le chef du gouvernement congolais est allé s’incliner devant la tombe de l’ancien Président français, feu François Mitterrand, décédé le 08 janvier 1996 et inhumé au cimetière des Grands Maisons, dans sa ville natale de Jarnac située sur le fleuve Charente. « Je réalise un rêve en venant à Jarnac, ville qui a vu naître ce grand homme. Car, c’est là que tout a commencé « , note le confrère, faisant écho  du Premier ministre.

Dans un autre chapitre, le quotidien écrit que la réunion du Front commun pour le Congo (FCC) à Kingakati s’est focalisée sur l’objectif de la primature, soulignant que les chefs des regroupements et partis politiques membres de cette plateforme électorale, ont signé à nouveau un acte d’engagement réaffirmant leur volonté d’œuvrer ensemble au sein de la nouvelle majorité. «Les sociétaires du Front commun pour le Congo se sont « engagés unanimement à se soumettre à la discipline du groupe, considérant que l’objectif de la plateforme n’est pas encore totalement atteint, avec l’organisation des élections des sénateurs et gouverneurs», écrit le journal, reprenant l’acte signé à l’occasion.

Au sujet de l’incompatibilité des fonctions de l’exécutif avec celles du législatif, le confrère révèle que le ministre de l’Environnement et Développement durable, Amy Ambatobe, a opté pour l’Assemblée nationale après le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, Gaston Musemena. Le ministre Amy Ambatobe a affirmé, ajoute le journal,  conserver son mandat électif à l’Assemblée nationale.

La Prospérité titre : Devant Joseph Kabila à Kingakati, le FCC consacre la naissance de sa Majorité parlementaire. Dans un communiqué, le coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya Wilondja, a annoncé, fait savoir le journal, l’amorce d’une série d’activités de portée politique de la Majorité parlementaire d’où sortira le futur Premier ministre, conformément à l’article 78 de la Constitution. La consœur poursuit que les regroupements et partis membres ont dit et répété avoir compté, après tous les calculs, plus de 362 députés nationaux constellés autour du Front Commun pour le Congo.

Le Phare annonce que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi va organiser un forum sur la paix au Nord-Kivu, lors de la réunion du Conseil national de sécurité qu’il a présidé le 19 février 2019 à la Cité de l’Union Africaine. Le Chef de l’Etat souhaitera recueillir, à cette occasion, les contributions de tous les originaires de cette partie de la République sur les voies et moyens à mettre en œuvre pour y ramener une paix durable, indique le confrère.

Partagez cet article