Soutien des USA à l’agenda du Chef de l’Etat, nouveau naufrage sur le lac Kivu et hausse du prix de l’once d’or

Les journaux parus mardi 7 mai 2019 à Kinshasa se focalisent autour du soutien des USA à l’agenda du Chef de l’Etat, d’un nouveau naufrage sur le lac Kivu et de la hausse du prix de l’once d’or.

Agence congolaise de presse (ACP) indique à sa « une » que les USA sont prêts à soutenir l’agenda du Président Félix Antoine Tshisekedi. Selon l’ambassadeur Mike Hammer, un partenariat privilégié est lancé entre les Etats-Unis et la RDC pour faire avancer la paix et la prospérité, soulignant par ailleurs, que ce partenariat doit être bénéfique aux Américains et aux Congolais.

«L’intérêt des Etats-Unis est d’aider les efforts du gouvernement du Président Tshisekedi pour faire avancer la paix et la prospérité, de promouvoir l’investissement américain au pays », a fait savoir Mike Hammer.

Dans les autres colonnes, le média public note que deux personnes ont trouvé la mort et plusieurs autres portées disparues à la suite du chavirement d’une pirogue motorisée sur le lac Kivu.  Les témoins ont renseigné que la pirogue en provenance de la localité de Kazumba, dans le groupement de Buzi du territoire de Kalehe, a chaviré au niveau des îlots de Chegera à quelques kilomètres du port de Kituku-Goma. La surcharge serait, signale l’agence nationale, à la base de cet accident qui intervient une vingtaine de jours après le naufrage d’une autre pirogue à  Kasunyu , sur le même lac, qui avait fait plus de 140 morts et plus d’une centaine de disparus avec la perte d’une importante quantité de marchandises.

Sur le plan économique,« Le prix de l’once d’or en hausse sur le marché international », titre ACP. Le prix de l’once d’or est en hausse sur le marché international au cours de la semaine du 06 au 11 mai, passant de 41.450 (quarante et un mille, quatre cent cinquante) USD contre 41.190 (quarante et un mille cent quatre-vingt-dix) USD le kilogramme la semaine du 29 avril au 04 mai, indique la Commission nationale des mercuriales des prix du ministère du Commerce extérieur, citée le média public. Selon ce communiqué, les autres produits miniers marchands tels que  le cuivre, le cobalt, le tantale et le zinc ont connu une baisse sur le marché international au cours de la semaine sous examen, en se négociant respectivement à 6.318,30 (six mille trois cent dix-huit, trente cents) USD contre 6.454,56 (six mille, quatre cent cinquante-quatre, cinquante-six cents) USD la semaine du 29 avril au 04 mai, 34.265,70 (trente-quatre mille deux cent soixante-cinq, soixante-dix cents) USD contre 34.353,90 (trente-quatre mille trois cent cinquante-trois, quatre-vingt-dix cents) USD la tonne,  265,00 (deux cent soixante-cinq) USD contre 270,60 (deux cent soixante-dix, soixante cents) USD  le kilogramme et 2.887,90 (deux mille huit cent quatre-vingt-sept, quatre-vingt-dix)USD contre 2.866,80 (deux mille huit cent soixante-six, quatre-vingt cents) USD la tonne, conclut l’agence nationale.

La Prospérité indique de son côté que le retour du coordonnateur de la plateforme politique « Lamuka », Moise Katumbi est confirmé pour le 20 mai. Le nouveau et éphémère coordonnateur de Lamuka et président de la plateforme « Ensemble pour le changement » a effectivement annoncé, fait remarquer le journal,  son retour en République Démocratique du Congo après presque trois longues années d’exil forcé passées sous d’autres cieux.

«  Revoici Ne Muanda Nsemi ! », titre le même journal qui précise qu’il n’est nullement un fantôme ou son sosie qui réapparaît au grand public. Il s’agit, bel et bien, de Ne Muanda Nsemi, président du parti politique Bundu dia Mayala, présenté lundi, en chair et en os,  par le président du Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus Electoral (CNSA), Joseph Olenghankoy Mukundji. Donné pour mort depuis son évasion de la prison centrale de Makala, le gourou de Bundu dia Kongo  est bel et bien en vie, poursuit le quotidien.

Sur le même sujet, Le Potentiel  explique qu’évadé spectaculairement le 17 mai 2017 de la prison centrale de Makala avec plusieurs autres détenus, le leader du mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala réapparait après deux ans de clandestinité.

Partagez cet article