Table ronde des partenaires sur l’huile de palme durable à Kinshasa 

Kinshasa, 22 mars 2019 (ACP).- L’Alliance des forêts tropicales 2020 (TFA 2020), Proforest, une ONG de droit anglais  et le Fonds mondial pour  la nature ( WWF), ont organisé jeudi à Kinshasa  une Table ronde de partenaires  sur l’huile de palme durable en collaboration avec le  ministère de   l’Environnement  et du Développement durable de la République Démocratique du Congo  en vue d’échanger sur  la mise en œuvre des engagements de lutte contre la déforestation pris par les partenaires TFA 2020.

Le représentant du ministre de l’Agriculture, Mamba Mamba,  a dans son  mot,  indiqué que l’engagement de la RDC en faveur du développement durable et sa participation aux efforts internationaux visant à lutter contre le changement climatique se traduisent  dans les faits entre autres par l’institutionnalisation du processus de mise en œuvre de  la réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts ( REDD)et  par son adhésion  comme partenaire à TFA 2020.

La promotion de la culture du palmier, du cacao et de l’hévéa dans les paysages de savane et l’orientation des nouveaux investisseurs vers les  anciennes plantations abandonnées ou inactives  prouvent à suffisance l’implication de la RDC dans le processus.

L’Alliance des forêts tropicales 2020, a- t- il rappelé, est un partenariat public- privé dédié à la coopération qui a pour but principal de réduire à l’horizon 2020 la déforestation des forêts tropicales associée à la production des matières premières agricoles tels que  l’huile de palme , le soja, la viande de bœufet la pâte à papier qui représentent plus de la moitié de la déforestation dans le monde.

C’est dans ce cadre, a- t- il souligné, que des  nombreuses entreprises  et gouvernement, partenaires de TFA 2020 se sont engagés à réduire de moitié  la déforestation associée à leur chaîne d’approvisionnement d’ici 2020.

Selon Mamba Mamba,  la Table Ronde a été une opportunité pour  les entreprises des secteurs de l’huile et d’autres cultures pérennes, le secteur public et les donateurs  qui sont engagés  ou   envisagent de participer à des initiatives zéro  déforestation  pour évaluer leurs progrès, discuter des défis et explorer des pistes de collaboration pour accélérer la mise en œuvre.

Flory Botamba,  représentant du directeur national du WWF a  remercié TFA 2020  pour avoir  aligné son organisme dans le programme. « Cela démontre l’importance de notre pays non seulement au niveau de l’Afrique mais également au niveau mondial », a- t-il relevé, avant d’émettre le vœu de voir la réunion apporter des réponses sur les opportunités et les défis liés à la production durable de l’huile de palme en RDC.

Expliquant la place du WWF  dans le processus,  il a noté que son organisation assume la facilitation de la première initiative de TFA 2020 en Afrique, l’Africa Palm Oil initiative (APOI) dans certains pays de la sous- région notamment le Gabon, le Cameroun, la République centrafricaine et la RDC.

Le conservateur Botamba  avait auparavant  mis en exergue,  à l’attention de l’assistance, la mission du WWF qui  milite pour « arrêter  la dégradation de l’environnement dans le monde et  construire un avenir où les êtres humains pourront vivre en harmonie avec la nature ». ACP/Kayu/DNM/Wet/KJI

Partagez cet article