Une thèse de doctorat sur l’équipe nationale  de football  et intégration nationale en RDC

Kinshasa, 23 février 2019 (ACP).- Le chef de travaux, José-Richard Ngweze Mabamba  a été proclamé vendredi docteur en sciences politiques et administratives à l’Université de Kinshasa (UNIKIN) avec la mention « grande distinction » à l’issue de la soutenance publique d’une thèse de doctorat intitulée « l’équipe nationale  de football  et intégration nationale en République démocratique du Congo : esquisse d’une théorie d’intégration nationale ».

 Cette étude doctorale de 253 pages et cinq chapitres,  axée sur l’équipe nationale de football et le processus d’intégration en RDC, a été motivée par le besoin de saisir les méandres de la participation à la construction de l’Etat-nation hypothéquée par des rivalités et des conflits récurrents.

Ce travail  a récusé la construction de l’intégration nationale basée sur la théorie de la représentation nationale en prenant en compte les performances, les mérites de l’acteur, la requalification de l’identité nationale, l’importance de la culture des victoires, du succès, des mérites, des performances dans le processus de la construction nationale. Le récipiendaire a présenté dans un schéma la contribution de cette étude comprise comme une esquisse de la théorie compétitive de l’intégration nationale.

Il évoque dans ce schéma notamment l’environnement social et  politique, les staffs techniques, les performances des compétences, les symboles nationaux, le soutien populaire, le dieu de football, des championnats nationaux et étrangers de football, le rôle de l’Etat, des associations sportives et fédérations nationales, la CAF et la FIFA, les liesses populaires ainsi que le partage des émotions. L’impétrant a indiqué qu’en exploitant les résultats de son étude doctorale, les leaders politiques nationaux et différents animateurs de football, se rendront bien compte que l’équipe nationale de football est une étude des valeurs qui les aiderait à se remettre en question.

Parmi ces valeurs, M. Ngweze  a relevé le respect de l’adversaire, la solidarité, la convivialité, la tolérance, le dépassement de soi,  l’observance   stricte des lois, le fair-play, les performances, l’acceptation des résultats, la responsabilité, la discipline, l’alternance, le plaisir, l’esprit compétitif etc. Ces valeurs, a-t-il dit, constituent le socle d’un jeu aux multiples enjeux.

Appel au renforcement  de la participation de l’équipe nationale  au processus d’intégration nationale

Par ailleurs, le récipiendaire a lancé plusieurs invitations aux différentes instances  politiques et dirigeantes  du sport en général et de football en particulier pour renforcer la participation de l’équipe nationale au processus d’intégration nationale,  à savoir de faire une politique, un programme et une stratégie cohérente de sport, d’appliquer les diverses innovations introduites par la loi n°11/023 du 24 décembre 2011 portant principes fondamentaux relatifs à l’organisation et à la formation  des activités physiques  et sportives en RDC.

Il s’agit également d’exécuter les dispositions de l’arrêté ministériel n°040 du 02 juillet 2011 portant octroi d’une prime d’indemnité forfaitaire mensuelle aux léopards football champions d’Afrique et mondialistes des années 1968 et 1974, une prime estimée à 500 USD.

 Il demande de doter le pays des infrastructures sportives, des institutions d’enseignement des sports pour la formation des cadres techniques en vue d’une pratique rationnelle des sports, d’encourager le sponsor dans le football pour un meilleur rendement des athlètes congolais lors des rencontres internationales, d’éviter les suspensions intempestives du championnat national de football dont les répercussions sont néfastes sur les performances des équipes congolaises aux compétitions de la CAF et de la  FIFA .

D’autres résolutions soulevées par le récipiendaire ont porté sur  la nécessité de solliciter l’organisation de la CAN dans différentes catégories en vue  de renforcer le prestige national  qui permet  en même temps de profiter grandement de rapprochement entre Congolais, de privilégier le lieu de résidence comme mode d’identification des Congolais au détriment des origines ethniques , de créer un ministère en charge d’Intégration nationale  ou une direction au sein du ministère de l’Intérieur pour concrétiser l’idéal de la nation.

Le promoteur de cette thèse, le Pr Sylvain Shomba Kinyamba  a salué la qualité de cette étude qui est vecteur même dans le choix des animateurs des institutions où l’on va tenir compte de la méritocratie, des compétences et d’autres valeurs prônées dans ce travail. Le secrétaire général administratif, le Pr Godefroid Kabengele Dibwe qui a présidé cette séance académique au nom du recteur, a conféré à ce  candidat le grade de docteur en sciences politiques et administratives. ACP/FNG/Wet/Kji

Partagez cet article