37 personnes identifiées comme des contacts à haut risque du cas d’Ebola notifié à Goma ont été vaccinées

Kinshasa, 17 juillet 2019 (ACP).- Trente-sept personnes identifiées comme étant des contacts à haut risque et 40 autres comme étant des contacts de contacts du cas confirmé d’Ebola de Goma ont été vaccinés au centre de santé Himbi, dans la zone de santé de Goma au Nord-Kivu, annonce un communiqué du ministère de la Santé sur la situation épidémiologique de cette maladie parvenu mercredi à l’ACP.

Parmi les contacts identifiés figurent deux femmes membres de la famille du pasteur atteint d’Ebola qui ont voyagé avec lui. Après le transfert de ce pasteur au CTE, elles s’étaient cachées à Goma et certaines personnes pensaient qu’elles s’étaient enfuies vers Bukavu, dans la province du Sud-Kivu. Heureusement, les deux femmes ont été retrouvées à Goma ce mardi et seront vaccinées.

Le pasteur atteint d’Ebola est décédé lundi. Au total, 97 contacts du pasteur au sens large ont déjà été listés à ce jour. La vaccination se poursuivra jusqu’à ce que tous les contacts identifiés aient été vaccinés, souligne le communiqué.

Rappelons que le seul vaccin utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 20 mai 2018. De ce fait, la RDC a déjà vacciné 163.533 personnes parmi lesquelles les prestataires de soins, les contacts et les contacts des contacts des malades.

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés (prise de température) aux points de contrôle sanitaire est de 75.321.895. A ce jour,  80 points d’entrée  et de contrôle sanitaire ont été́ mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et d’éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins. ACP/FNG/DNM/Wet/Kji

Partagez cet article