40 acteurs de la société civile en formation sur la préparation des projets « Fonds vert»

Kinshasa, 11  juillet 2019 (ACP).- Quarante acteurs de la société civile congolaise ont débuté jeudi à Kinshasa, une formation de renforcement des capacités  à la préparation des projets « Fonds vert»  qui s’étendra du 11 au 12 juillet 2019.

Selon le directeur du Bureau central de coordination (BCECO), Théophile Matondo, le projet induit un changement dans une entité en vue de l’amélioration des conditions de vie, de travail et de production.

Dans le contexte d’une entité évoluant dans un environnement caractérisé par de multiples changements, a-t-il ajouté, le concept de projet peut modifier substantiellement le mode d’organisation d’une entité bien déterminée.

Le directeur du BCECO a défini le projet comme un ensemble d’activités exécutés par une équipe désignée pendant une période de temps déterminé afin d’atteindre des objectifs fixés en utilisant des ressources limitées, avant de donner certaines de ses caractéristiques fondamentales, à savoir, tout projet a un début et une fin, tout projet est unique de par son environnement, ses objectifs, ses contraintes (budget, durée, contenu), ses processus et le résultat d’un projet (tangible ou intangible).

Cette formation, organisée par la Haute académie de la société civile congolaise (Hasco) et le Bureau central de coordination (BCECO) fait suite à un autre atelier  organisé le 22 juin 2019 sur theme« Comprendre le Fonds vert ». ACP/Fng/ZNG//KJI/JFM

Partagez cet article