La  numérisation du secteur foncier parmi les priorités du ministre Molendo Sakombi

Kinshasa, 10 sept. 2019 (ACP).- Le ministre entrant des Affaires foncières, Aimé Molendo Sakombi  a évoqué  la numérisation du secteur foncier parmi les projets prioritaires à mettre en œuvre durant son mandat à la tête de ce ministère, dans son allocution, lors de la cérémonie de  remise et reprise avec son collègue sortant, Tshibangu Kalala.

Il a indiqué que son mandat est placé sous le signe du « Renouveau », en  référence de la philosophie du Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba et de la vision du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, qui appelle chaque Congolais à changer pour rendre possible un « autre Congo ».

Dans le cadre de la numérisation de ce secteur, il envisage de s’aligner  à la vision de numérique de la RDC, un des moyens  pour aboutir à une réforme foncière durable, lequel processus va permettre de doter le pays d’un nouveau Code foncier adapté aux réalités locales et capables de sécuriser la chaine des opérations foncières.

Il a aussi promis d’agir dans le sens de réprimer la gestion anarchique des lotissements à travers toute la République et à procéder au contrôle des effectifs et des dossiers d’engagement.

 Tout en  rappelant le concept « Renouveau »,  qui suppose également le changement des mentalités au sein du ministère,  Molendo Sakombi, a promis d’appliquer  des méthodes rigoureuses partant des lois en vigueur, afin de permettre à l’Etat congolais de récupérer la jouissance de ses droits, le renouveau de l’esprit d’engagement par l’assignation à chaque circonscription foncière des résultats attendus, notamment la production des recettes pour le Trésor public.

De ce qui précède, il a pris l’exemple du chef de l’Etat, dont le programme d’urgence des 100 jours a donné des gages de sa volonté de mener une politique différente tournée vers l’intérêt supérieur du peuple, tout en prenant l’engagement de publier dans les prochains jours, les axes prioritaires de la politique foncière qu’il compte impulser.

En outre, il a fixé sur certaines de ses priorités, entre autres : la suppression d’arrêtés liés aux « biens sans maitres », la prise des mesures conservatoires pour les protéger. Dans cette dynamique, il a affirmé que le secrétaire général du ministère sera la cheville ouvrière appelée procéder  par des audits réguliers.

Il a invité les conservateurs des titres immobiliers, ainsi que tous les cadres et agents du ministère des affaires foncières à s’inscrire dans la ligne de « Renouveau », tout en invitant ceux qui sont réfractaires  au changement. ACP/ZNG/MPK/Cfm

Partagez cet article