450 enseignants de l’EPSP éclairés sur les outils «Bien Grandir plus» de l’ONG “Save the children”

Kinshasa 14 Avril. 2019 (ACP).- 450 enseignants et chefs d’établissements scolaires publics et privés de la province éducationnelle de Tshangu, ont été éclairés sur les outils d’enseignement de l’ONG internationale «Save the children» dénommés «Bien Grandir plus», pour la mise en  œuvre du programme national  d’éducation  à la vie familiale au niveau du  primaire et du secondaire, au terme du premier module de formation organisé à leur intention, du 10 au 13 avril, au collège Don Bosco  dans la commune de Masina.

Le  but de cette formation était d’améliorer  la santé sexuelle et reproductive  des adolescents de 10 à 14 ans   et  de 15 à 19,  dans le  district de Tshangu,  à travers  le  renforcement   des capacités  du corps enseignant sur le contenu de programme  national d’éducation à la vie familiale, avec insistance sur la nécessité de recourir aux outils «Bien Grandir plus».

Cette formation a développé plusieurs thèmes notamment  le réexamen de  ce programme tel qu’enseigné aux niveaux du primaire et du secondaire, les indications méthodologiques s’appuyant sur la méthode  active et  participative, afin que les élèves soient au centre de leur apprentissage ainsi que la compétence à développer  dans  la vie courante.

De son coté, l’inspecteur du ministère  de l’enseignement primaire, secondaire  et Professionnel (EPSP) et formateur, Kasiama Martin, a clôturé les travaux en saluant la portée de la formation qui,  a  aidé les participants  à maitriser l’utilisation des matériels didactiques notamment la  boite à images, les recueils et les ouvrages illustrés de la vie courante, visant à faciliter la transmission du cours.

Nécessité de bannir le Tabou dans le milieu éducatif

Par ailleurs, une participante,  une participante  a évoqué  la nécessite  de bannir  le tabou dans le  milieu éducatif  pour  un meilleur encadrement des enfants, surtout en ce qui concerne le cours d’éducation à la vie, qui, jadis n’était pas enseigné  à l’école primaire.

Elle a soutenu  que ce cours s’avère important pour leur croissance  morale  avant de saluer l’initiative  de l’ONGI  Save the children  pour son implication    à la formation des élèves. «Bien Grandir plus»  est un projet  multisectoriel triennal ( 2018-2021),  appuyant  le  gouvernement  de la RDC dans l’amélioration de la santé de reproduction des jeunes adolescents, à travers le recyclage de 900 enseignants  et chefs  d’établissement scolaires, scindés en  deux groupes de 450.

Ces problèmes  sexuels  favorisent de nombreuses  situations fâcheuses parmi les enfants, tells que les grossesses  précoces  chez les filles, les viols  et l’abandon des études, qui sont souvent encouragés par leurs ainés  de la rue. ACP/FNG/FMB/NIG

Partagez cet article