87.000 cas suspects de rougeole signalés en RDC depuis le début de l’année 2019 jusqu’à la semaine 20

Kinshasa, 11 Juin 2019 (ACP).- Quatre-vingt-sept mille (87.000) cas suspects de rougeole ont été signalés en RDC depuis le début de l’année 2019 jusqu’à la semaine 20, a déclaré le ministre de la santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga dans un communiqué spécial sur la situation épidémiologique de cette maladie parvenu mardi à L’ACP.

Il précise qu’une recrudescence du nombre de cas suspects de rougeole   a été observée avec une létalité estimée à 1,8%. Le laboratoire de l’INRB a confirmé 677 cas de rougeole répartis dans 516 aires de santé, localisées dans 83 zones de santé de 23 provinces du pays.

Cette situation est d’autant plus inquiétante car elle représente une augmentation de plus de 700 %, comparée à la situation épidémiologique pour la même période en 2018. Pour toute l’année 2018, le pays avait notifié 65.098 cas suspects de rougeole parmi lesquels 2.908 cas ont été investigués, dont 961 ont été confirmés avec une létalité de 1,3%. Il y a eu principalement 18 provinces sur 26 (69 %) qui avaient enregistré chacune au moins une zone de santé en épidémie de rougeole.

Cette augmentation des cas suspects de rougeole au-dessus des valeurs attendues depuis le début de l’année 2019, avec une proportion plus grande des cas confirmés par le laboratoire,  permet d’affirmer la persistance de l’épidémie de rougeole dans le pays, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, les activités de vaccination de routine ont été, ainsi, intensifiées et des campagnes de vaccination de masse contre la rougeole ont été organisées dans certaines provinces entre août 2016 et février 2017.

Ainsi, du 19 au 23 avril 2019, 2.247.240 enfants de 6 à 59 mois ont été vaccinés contre la rougeole dans 63 zones de santé. Une seconde campagne de vaccination de masse ciblant 1.435.314 enfants de 6 à 59 mois sera lancée dans les prochains jours dans 39 zones de santé, ainsi que toute zone de santé qui sera ultérieurement confirmée comme étant en épidémie.

Cependant, un plan d’urgence pour la relance de la vaccination de routine, appelé Plan Mashako, a été lancé en octobre 2018 et les résultats de la première revue trimestrielle sont encourageants.

Il a souligné qu’en dépit de ces mesures, des défis énormes restent à relever dans certaines provinces où les enfants ont difficilement accès aux services de vaccination du fait du contexte d’insécurité, de l’inaccessibilité géographique aux sites de vaccination, des mouvements intenses des populations et de l’existence de groupes réfractaires à la vaccination.

En tenant compte de la recrudescence actuelle de cas suspects de rougeole et du nombre toujours croissant des zones atteintes à travers le pays, des mesures plus efficaces s’avèrent indispensables pour le contrôle de cette épidémie.

Appel aux  parents congolais  à faire vacciner les enfants contre l’épidémie de rougeole

Le ministre de la santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga a invité tous les parents en RDC à adhérer et à faire vacciner les enfants aussi bien dans la routine que pendant les campagnes d’urgence de vaccination contre l’épidémie de rougeole.

La vaccination est la seule intervention de santé publique pouvant mettre fin à l’épidémie de rougeole. Afin d’interrompre définitivement la chaîne de transmission de la rougeole et éviter les épidémies dans le futur, au moins 95% de la population doit être immunisée.

Il a exhorté   tout le personnel de santé du pays à bien exhorter les parents à compléter le calendrier vaccinal des enfants et aux vaccinateurs de ne laisser aucun ménage non visité pendant la campagne de vaccination. ACP/FNG/ZNG/Wet

Partagez cet article