APK : la question orale avec débat contre le directeur général de la DGRK transformée en interpellation

Kinshasa, 16 mai 2019 (ACP).- La question orale avec débat, du député Charles Mbuta Muntu, adressée au directeur général de la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK), Raoul Elenge, a été transformée en motion d’interpellation, au cours de la plénière de l’Assemblée provinciale de jeudi, dirigée par son président Godefroid Mpoy Kadima.

Répondant aux préoccupations des députés provinciaux, Raoul Elenge a mis l’accent sur l’évolution des recettes réalisées par la Direction générale de recettes de Kinshasa de 2009 à 2012 et de 2012 à 2019, dont le montant est évalué à 5.348.488.556 FC. Le recouvrement est évalué à plus de trois (3) milliards de Fc, le débiteur de plus de 26 milliards de Fc et les assujettis de dégrèvement évalué à plus de deux (2) milliards de Fc.

 le directeur général Elenge a indiqué qu’à partir  de mars 2018 jusqu’au mois de février 2019, la DGRK a connu l’accroissement des recettes qui s’élèvent à 65.736.725.254,01 des FC dont 31.469.797.992,44 de FC, des recettes fiscales et de 34.261.57 FC des recettes non fiscales, a-t-il expliqué.

Concernant les arriérés des salaires, l’équipe dirigeante actuelle de la DGRK a trouvé les arriérés des salaires de 4 mois plus une dette de 5.196.065.933,11 Fc avec une amélioration des conditions sociales du personnel administratif.

Parlant des difficultés rencontrées à la DGRK, il a relevé le non nivellement par les banques commerciales des recettes de certains actes, asphyxiant sensiblement  la  trésorerie de la régie,  sa politisation à outrance, le climat politique qui, pendant la période électorale a perturbé considérablement l’environnement de travail.

Pour lui, la gestion du budget d’investissement de la DGRK relève des crédits budgétaires dont l’exécution d’une dette publique. Actuellement, la DGRK dispose de deux propriétés foncières, l’une qui abrite son  siège  sur l’avenue colonel Ebeya dans la commune de Gombe et l’autre sur 12ème rue résidentiel commune de Limete, a fait savoir  son directeur général.

Pour l’heure a-t-il indiqué, la DGRK ne dispose pas de 25 directions mais plutôt de 23 en vertu de l’arrêté n° SC/024/BGV/MIN.FPEE/NL/2019 du 18 février 2019, portant admission sous statut et affectation des agents des services publics de la ville de Kinshasa aux emplois des hauts fonctionnaires et cadres supérieurs du gouverneur, Autorité compétente en la matière. A sa création, la DGRK ne disposait pas de 4 directions mais de 8, a-t-il précisé.

Concernant le compte fictif, Raoul Elenge a indiqué que, la DGRK dispose plutôt de la liste des comptes recevant les recettes de la ville sans être des comptes des receveurs. Il a précisé que la moyenne mensuelle des recettes mobilisées par la DRGK est de 4.938.683.362,39 Fc, hormis le mois de janvier qui connaît des pics à cause de la grande échéance des impôts fonciers et sur le revenu locatif. En janvier 2019, le montant réalisé était de 10.563.200.242,75 Fc.

Quelques recommandations au gouverneur de la ville de Kinshasa

Le député provincial Charles Mbuta Muntu, l’initiateur de la motion d’interpellation contre le directeur général Elenge, s’est déclaré insatisfait de sa réponse aussi, il a formulé quelques recommandations au gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

Selon le député Charles Mbuta Muntu, que le gouverneur procède  notamment, à la sécurisation du receveur central de la DGRK, établir au moins une liste de 5 comptes bancaires des taxes des impôts, autoriser la DGRK de faire le contrôle aux sociétés MIDEMA et Mino-Congo car, l’ancien directeur avait supprimé le système déclaratif pour instaurer le système forfaitaire de ces deux sociétés.

Charles Mbuta Muntu a également recommandé au bureau provincial de l’APK, d’initier une réunion conjointe avec l’exécutif provincial et de déclarer caduc tout protocole d’accord avec certaines sociétés de la ville, de décider ou de demander de surseoir le Protocol d’accord du ministre des finances sortant.

Le parking du marché de la liberté en voie d’être spolié

Au cours de la même plénière, le député provincial Flavien Nkui, élu de Masina, a informé le bureau de l’APK, de la tentative de spoliation  du parking du marché de la Liberté dans la commune de Masina. Il a demandé que le bureau de l’APK puisse mettre en place une commission d’enquête d’urgence pour aller s’enquérir de la situation de l’aliénation de ce parking.  ACP/FNG/Cfm/MPK/JLL

Partagez cet article

One thought on “APK : la question orale avec débat contre le directeur général de la DGRK transformée en interpellation

  1. Pingback: istanbul escort

Comments are closed.