Baptême de l’ouvrage «Les femmes de Pakadjuma» à Kinshasa

Kinshasa, 21 mai 2019 (ACP).- La rapporteur du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), Chantal Kanyimbo a procédé, mardi 21 mai, au baptême d’un livre intitulé « Les femmes de Pakadjuma », écrit par la journaliste Ange Kasongo.

Au cours de la cérémonie, Mme Chantal a souhaité un bon vent à cette œuvre, ajoutant  que ce livre permet de connaitre cette partie de la ville de Kinshasa qui s’expose au mépris de la plupart des Kinois.

La ministre ai de la Communication et médias, Marie Ange Mushobekwa a dit cet ouvrage l’a permis, au-delà de ce qu’elle jugeait à tord les habitants de ce coin, de comprendre ce que vivent réellement les femmes de ce quartier. Elle a félicité cette jeune écrivaine qu’elle considère comme un exemple pour la jeunesse congolaise.

Par ailleurs, le recteur de l’IFASIC, Rigobert Munkeni Lapess s’est dit fier de cette dame qui est un fruit de son institution ainsi que d’autres qui reviennent montrer l’exemple, les encourageant à travailler durement pour arriver très loin.

Dans ce livre, l’auteur raconte l’histoire d’une fille, 15 ans après avoir quitté Kinshasa, Ophélie revient à Pakadjuma, le bidonville où elle est née. Elle se rend compte que ce quartier est resté une enclave où les autres Kinois ne s’aventurent pas à cause de sa mauvaise réputation. Elle doit expliquer pourquoi elle tient à partager la vie des femmes de Pakadjuma pour témoigner, les aider, mais surtout de retrouver ses racines. Elle ne se livre pas immédiatement aux habitudes qu’elle rencontre… Il lui faut faire le tri, trouver ses marques et découvrir cette entité d’hier mais aussi d’aujourd’hui pour retrouver son identité.

Ange Kasongo, l’auteur de cet ouvrage est une journaliste congolaise, ancienne du Lycée Bosangani et de l’IFASIC, nouvellement diplômée en master de l’Ecole supérieure de journalisme et sciences Po Lille en France. Elle a une appétence pour l’écriture et s’intéresse aux questions socio-politiques de l’Afrique, en particulier de la RDC depuis une petite dizaine d’années.

Elle est auteure de la série « Lettres de Kinshasa », à trois épisodes publiés sur le site de Jeune Afrique en 2018, rappelle-t-on.

En vue de lier l’outil à l’agréable, une lecture  des extraits du livre a été faite par les actrices de l’Institut national des arts (INA). ACP/ZNG/Wet/JFM

Partagez cet article