Clôture de l’atelier sur élaboration et adoption de la stratégie de lutte contre l’exploitation illégale des bois d’œuvres dans les provinces de l’Equateur et de la Mongala

Mbandaka, 11 juillet 2019 (ACP).- Le vice-gouverneur de la province de l’Equateur, Taillord Nzazi Nkake a procédé dernièrement à Mbandaka, à la cérémonie de clôture de l’atelier d’élaboration et d’adoption de la stratégie de lutte contre l’exploitation illégale des bois d’œuvres dans les provinces de l’Equateur et de la Mongala.

Selon M. Essylot Lubala, coordonnateur de l’ONG observatoire sur la gouvernance forestière (OGF), l’objectif de cet atelier était de partager des informations pertinentes sur la situation de l’heure concernant l’exploitation illégale des bois d’œuvres dans les deux provinces, d’avoir la maîtrise des mécanismes de prévention et de répression des infractions y relatives.

Les travaux en carrefour et une discussion en plénière ont donné des résultats selon lesquels la loi est faiblement respectée par les exploitants industriels et artisanaux et qu’il existe une faible collaboration entre les parties prenantes à Mongala.

A l’issue de cet atelier, les participants avaient recommandé à l’État congolais de prendre ses responsabilités afin d’assurer la durabilité de la collaboration, d’allouer des moyens pour assurer le contrôle et renforcer les capacités des services de contacts.

Aux organisations de la société civile, il a été demandé de sensibiliser et vulgariser les lois et les mesures d’application, redynamiser le conseil consultatif en vertu du nouvel arrêté ministériel et assurer l’accompagnement des communautés locales dans la lutte de l’exploitation illégale. Les participants ont demandé aux exploitants forestiers de respecter les règlementations, aux communautés locales de dénoncer tout acte tendant vers l’exploitation illégale.

Ils ont par ailleurs demandé à la justice de sanctionner les contrevenants, et enfin aux partenaires techniques et financiers d’appuyer les activités de lutte contre l’exploitation illégale des bois d’œuvres. Ces assises ont été organisées par l’ONG observatoire sur la gouvernance forestière (OGF), en collaboration avec l’ONG groupe d’action pour sauver l’homme et son environnement (GASHE), avec l’appui financière de l’Union Européenne, renseigne-t-on. ACP/Fng/ZNG/GMM/KJI/JFM/JLL/CKM/GNN

Partagez cet article