Clôture vendredi du séminaire FIFA de renforcement des capacités des arbitres nationaux et internationaux

Kinshasa, 24 août 2019 (ACP).- Le séminaire de renforcement des capacités et les amendements aux  lois du jeu pour les arbitres internationaux et nationaux de la RDC, animé par des experts de la FIFA (Fédération internationale de football association), du 19 au 23 août, s’est clôturé vendredi à l’hôtel Kampo, dans la commune de Barumbu, à Kinshasa.

33 arbitres y ont pris,  5 ont échoué au test physique dont 3 internationaux et 2 nationaux ; 13 arbitres centraux et 15 assistants ont satisfait.

Pour les amendements aux lois de jeu, les séances ont été dispensées par l’instructeur physique,  Cherifi Nasreddine d’Algérie, épaulé par les instructeurs physiques congolais que sont  René Tshibangu, Bemanga Ekofo et Godé Angova, tandis que le test vidéo l’a été par Raphaël Evehe Divine du Cameroun, secondé par les nationaux Moïse Miboti, Géneviève Lukusa et Albert Musungayi sous la coordination du directeur du département d’arbitrage, Coco Umba.

Prenant la parole à cette occasion, Olivier Safari, le représentant des arbitres, a remercié la Fédération congolaise de football association (FECOFA), les instructeurs FIFA et nationaux de ce séminaire qui leur a apporté un plus. Il a promis, au nom de ses condisciples, qu’ils appliqueront sur le terrain les amendements apportés.

De son côté, l’instructeur technique Raphaël Evehe Divine s’est réjoui du comportement des arbitres d’élite congolais et pense qu’il y aura plus d’arbitres de l’Afrique centrale au plus haut niveau comme le sont Olivier Safari et Jean Jacques Ndala. Il y avait eu 7 arbitres de l’Afrique centrale à la CAN-Egypte 2019, il a souhaité à cet effet que le nombre puisse aller croissant.ACP/

 

Partagez cet article