Colloque  à l’ISPC sur l’inter culturalité : un défi pour la formation et la mission de l’église

Kinshasa, 02 mai 2019(ACP).- L’Institut supérieur pédagogique catholique (ISPC) à travers son département de pédagogie religieuse et psychopédagogique, tient depuis le 29 avril jusqu’au 03 mai 2019 son 5ème colloque sous le thème: «L’inter culturalité: un défi pour la formation et la mission de l’église», à ses installations situées dans la commune de Lemba à Kinshasa.

Selon le secrétaire général académique de l’ISPC, le Pr Constant Ngoyi Nyembo, qui a circonscrit jeudi à l’ACP, le cadre de ces assises,  l’objectif  visé est le changement radical des comportements et pratiques dans la formation comme dans les communautés afin que chacun accepte la différence et par ricochet, découvre la richesse de l’histoire des autres et de leurs valeurs culturelles.

Il a été également question,  vue l’ampleur du défi de l’heure, a-t-il dit,  de cerner ce paradigme de l’inter culturalité, qui interpelle tout le monde, formateurs et supérieurs des communautés, en vue de l’engagement de tous pour penser ensemble comment réussir la formation et la mission dans ce contexte interculturel.

«Aujourd’hui, à cause de la globalisation, l’autre s’offre à nous dans sa diversité, imprégné de ses références, de ses modes de pensée, d’expression et d’action propres», a dit le secrétaire général académique, soulignant que cette diversité culturelle suggère la dynamique de la naturalisation de l’autre, de la découverte de soi pour la réussite de la mission de l’Eglise.

L’inter culturalité permet, a-t-il poursuivi, une nouvelle compréhension de la vie et des valeurs à partir des nouvelles évidences de la mission, en interprétant la diversité culturelle non pas comme obstacle et une menace mais plutôt comme une opportunité et une chance pour la réussite du ministère ecclésial.

L’inter culturalité intègre dans les relations interpersonnelles, les valeurs cardinales d’accueil, d’ouverture, d’écoute, d’humilité et de simplicité dans le vivre-ensemble où l’un et l’autre se dépossèdent de leur étrangeté sans pour autant se fondre dans l’abime de la tribalité, du régionalisme ni d’une prétendue culture supérieure.

L’ISPC, a indiqué le Pr Ngoyi, organise depuis une dizaine d’années, des modules de formation destinés au renforcement des capacités des formateurs et formatrices en vue de leur donner la possibilité d’être plus crédibles et plus performants dans leurs tâches.

Ce 5ème colloque de formation des formateurs, réuni notamment des professeurs d’universités, des chercheurs, des frères et sœurs supérieurs majeurs de l’ «Assemblée des supérieurs majeurs (ASUMA)»  ainsi que  des formateurs et formatrices.

Des thématiques sur la compréhension de l’inter culturalité

 Plus  des dix thématiques sur le thème principal de ce colloque « l’inter culturalité : un défi pour la formation et la mission de l’église », ont été abordées.

Les différents orateurs choisis pour décortiquer ces sous  thèmes, a souligné le secrétaire général académique de l’ISPC, sont non seulement des spécialistes mais surtout, des experts en matière d’inter culturalité. Ces différentes thématiques ont été enrichies des tables rondes et des ateliers.

En dehors de la conférence inaugurale qui était prononcée le premier jour  par le Pr Mabiala sur «inter culturalité: enjeux et dynamique aujourd’hui», d’autres thématiques ont été centrées notamment sur « de l’inter culturalité à l’inculturation  de la vie consacrée en Afrique», «initiation aux techniques de l’andragogie : une dynamique à l’inter culturalité», «l’inter culturalité: lieu théologique et de l’agir missionnaire»,  inter culturalité et dialogue interreligieux », «la protection des mineurs», «penser l’inter culturalité dans l’inter-formatif programme de formation» et «l’inter culturalité et les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)». ACP/kayu/GMM/AWA

 

Partagez cet article