Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce

Kinshasa, 22 mars 2019 (ACP).- Le gouvernement de la RDC s’ engage   à déployer des Inspecteurs et Contrôleurs du travail sur le terrain à partir de lundi 26mars 2019 afin d’assurer l’application effective  des dispositions légales et réglementaires en matière de travail  notamment le Smig (salaire minimum interprofessionnel garanti) et  de sécurité sociale afin de faire rapport à la hiérarchie qui a promis des prendre des sanctions à l’endroit des entreprises récalcitrantes.

C’est l’une des dispositions du protocole d’accord signé vendredi entre le gouvernement, les bancs employeur et syndical lors d’une séance de travail présidée par le ministre d’Etat à l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale Lambert Matuku Memas.

L’Inspecteur Général du Travail adjoint en charge de l’Emploi et Travail Asiani Mubiala Corneille a indiqué que cette rencontre a été motivée  par la grève déclenchée pendant plus de trois jours par les travailleurs du secteur de commerce revendiquant l’application effective du SMIG et l’amélioration de leurs conditions sociales ainsi que le respect de l’horaire de service.

Des engagements à honorer à tout prix

De son coté,  l’intersyndicale s’engage à maintenir la suspension de la grève décidée depuis le14mars dernier alors que le banc employeur devra veiller au respect des dispositions légales  en matière du travail et de la sécurité sociale, dans le but entre autres  de préserver la paix sociale.

Les parties reconnaissent au travailleur le droit, sans distraction aucune, de s’affilier à une organisation professionnelle de son chef. Les grévistes avaient également exigé que les services de placement qui les utilisent les libèrent  de sorte qu’ils soient gérés directement par les entreprises utilisatrices.

Le ministre Matuku a signé le dit protocole au nom du gouvernement, Patricia Veringa pour la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), M. Kabangu José pour le compte  de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises du Congo (Copemeco), M. Mbuku Mbumba pour la Fédération des Petites entreprises (Fenapec) et Kabeya pascal pour l’Intersyndicale. ACP/Fng/Mpk

 

 

 

Partagez cet article
  • 2
    Partages

One thought on “Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce

  1. Pingback: women leather jackets

Comments are closed.