Des nouvelles stratégies pour réussir l’assainissement dans la commune de Kimbanseke

Kinshasa, 12 juillet 2019 (ACP).- Le bourgmestre de la commune de Kimbanseke, Edouard Ghatembo a, au cours d’un entretien vendredi avec l’ACP, défini de nouvelles stratégies pour réussir l’assainissement dans sa municipalité suite à la défaillance constatée de toutes les opérations initiées jusqu’à ce jour.

Selon le bourgmestre Ghatembo, avec la campagne de sensibilisation, la population comprendra le bien-fondé de l’assainissement à travers des meetings et des réunions avec les chefs de quartiers et les responsables de confessions religieuses ainsi que des leaders d’opinion.

Pour lui, les gens doivent être sensibilisés à travailler en âme et conscience en vue d’un changement de mentalités. « Il faut arriver à travailler les mentalités des gens pour qu’ils comprennent  le bien-fondé de l’assainissement de leurs milieux respectifs », a-t-il dit, avant d’ajouter que « la propreté est un problème d’homme ».

Dans la commune de Kimbanseke, a-t-il précisé, la première opération concerne le dégagement du boulevard Lumumba où une équipe de contrôleurs composée des agents de la Croix-Rouge, des agents du service de l’environnement et des policiers travailleront en collaboration pour dissuader les vendeurs opérant aux abords de grandes artères de ce   boulevard jusqu’à une distance de 100 mètres. Et les convaincre aussi à regagner les marchés pour vendre leurs produits.

Il a fait savoir aussi que tous les établissements érigés le long du boulevard Lumumba ont reçu les instructions de la commune de ne plus accepter les vendeurs devant leurs maisons commerciales, affirmant que tous les contrevenants seront sanctionnés.

Le bourgmestre Ghatembo a saisi l’occasion pour annoncer l’engagement des brigades d’assainissement composées des jeunes de quartiers pour bien mener les opérations d’urbanisme structurel en évacuant des eaux usées à travers sa commune, avant de préciser que cet engagement se fera en tenant compte des distances de leurs lieux d’habitation pour que le problème de frais de transport ne se pose.

Chaque brigade, a-t-il suggéré, sera dotée d’un contrôleur pour le suivi de tous les travaux d’assainissement.

Le bourgmestre Ghatembo a, à cet effet, révélé que sa municipalité a reçu un appui financier de l’Hôtel de ville de Kinshasa qui lui a permis d’acheter des matériels de travail destinés à l’assainissement à travers toutes les avenues de différents quartiers de sa municipalité, notamment des bottes, des chariots, des gilets, des brouettes , des motos , des houes, et des brosses de rues dans le cadre de l’opération « Kin Bopeto ».

A propos de « Kin Bopeto » , le bourgmestre Ghatembo a indiqué que cette opération s’inscrit dans la vision du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, qui tient à rendre salubre la capitale, avant de préciser que les travaux se dérouleront en trois phases : la lutte contre le phénomène « Kuluna », la lutte contre l’insalubrité, et la lutte contre les tapages diurnes et nocturnes,  et  seront exécutés par toutes les couches de la population.

Le concept « Kin-Bopeto », a-t-il conclu, englobe toutes les antivaleurs qui dénigrenent la société. ACP/DNM/May

Partagez cet article