Disponibilité à lUNIKIN : des bourses postdoctorales pour le développement d’un agenda scientifique en AfriqueN des bourses postdoctorales pour le développement d’un agenda scientifique en Afrique

Kinshasa, 26 août 2019(ACP).- La Cellule de gestion de la coopération et des relations internationales de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) annonce aux jeunes professeurs que   l’Institut d’études avancées « Point sud, Muscler le savoir local », basé à Bamako (Mali), met à leur disposition les bourses postdoctorales de trois ans dans divers domaines scientifiques  en vue de développer un agenda scientifique en Afrique.

Selon le communiqué de cette Cellule parvenu lundi à l’ACP, ces jeunes chercheuses et chercheurs  basés dans les universités africaines doivent avoir soutenu une thèse de doctorat, il y a moins de dix ans.

Selon cette source, les candidats, qui seront retenus, feront partie d’une promotion de 15 personnes à l’Académie pilote postdoctorale africaine (PAPA), un programme de formation postdoctorale de trois ans financé par la Fondation allemande  Gerda Henkel, essentiellement animé en français.

Ce programme commence en 2020 et s’achève en 2022, ajoute le communiqué, précisant que les dépôts des candidatures  vont jusqu’au 31 octobre prochain, tandis que les résultats issus de sélection seront communiqués vers le 15 décembre 2019.

Le programme PAPA axé sur les conflits et les migrations

En outre le communiqué signale que le programme de l’Académie pilote postdoctorale africaine (PAPA) est axé sur les conflits, les migrations, la jeunesse et l’urbanisation en Afrique. Son agenda scientifique  se concentre sur la recherche fondamentale, avec un accent sur la compréhension conceptuelle plutôt  que sur la recherche de solutions pratiques à des problèmes déjà connus et formulés.

Le PAPA, souligne la source,  formera et encadrera des boursiers dans des domaines aussi cruciaux que la conception et la pratique de la recherche, l’élaboration de théories et la clarification conceptuelle ainsi que le transfert et le partage des connaissances.

« L’objectif de PAPA est d’encourager les boursiers à rechercher et à formuler les questions et les problèmes pour lesquels leurs disciplines et les décideurs ont déjà des réponses et des solutions toutes faites », indique la source, poursuivant que ce projet est ambitieux et urgent pour établir une base scientifique  solide pour la poursuite et la production du savoir en Afrique par les africains en dialogue avec leurs pairs locaux et internationaux.

Lancement  de projet de recherche cotutelle entre l’UNIKIN et l’Université Laval

La Cellule de gestion de la coopération et des relations internationales de l’UNIKIN a, en outre, lancé le projet de cotutelle des bourses de recherche doctorale entre l’UNIKIN et l’Université Laval, au canada, à l’intention des assistants et chefs de travaux détenteurs d’un Diplôme d’études approfondies (DEA) dans divers domaines scientifiques.

Selon la source, les intéressés à cette candidature de recherche doctorale doivent présenter  le dossier au sein de la cellule, d’ici le 30 août 2019 et  être âgés de plus au moins 38 ans.

Les candidats qui seront retenus vont bénéficier des avantages liés à l’exemption des droits majorés de scolarité pour les étudiants étrangers à l’Université de Laval en payant les frais réservés aux candidats. Ils recevront non seulement les appuis financiers de leurs facultés mais aussi, ils peuvent travailler pour compléter leurs revenus et permis d’études.

Dans le cadre d’octroi des bourses de recherche, rappelle-t-on,  l’UNIKIN dirigé par le Pr Daniel Ngoma-Ya-Nzuzi, a signé un protocole d’accord avec l’Académie pour la recherche à l’enseignement supérieur (ARES) pour une période allant de 2018 à 2020.

Pour relancer la coopération inter universitaire avec différents partenaires dans le monde, l’UNIKIN a signé également depuis l’année dernière, une quinzaine de nouvelles conventions et protocole d’accord dont le plus important (opérationnel) est celui obtenu de la coopération belge,  avait indiqué le 31 juillet 2019, le recteur de l’UNIKIN  lors de la double cérémonie de clôture de l’année académique 2018-2019 et de collation des grades académiques. ACP/Kayu/May/Mpk

Partagez cet article