Epidémie nationale de rougeole en RDC : MSF appelle à une mobilisation massive

Kinshasa, 11 juin 2019 (ACP).- L’ONG Internationale « Médecins sans frontière (MSF) » appelle l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux à une mobilisation massive pour vacciner plus d’enfants et soigner les patients affectés par l’épidémie de rougeole qui sévit actuellement en RDC, rapporte un communiqué de cette structure parvenu mardi à l’ACP.

MSF a lancé cet appel  suite à la déclaration nationale du ministère de la santé, lundi sur la situation l’épidémie de rougeole. Cette maladie qui frappe la RDC risque d’être la plus meurtrière depuis sa forte réapparition dans le pays en 2011-2012. On estime à 1.500 décès liés à la rougeole au cours des cinq premiers mois de 2019, soit près des ¾ du nombre total de décès enregistrés sur  toute l’année 2012 lors de l’épidémie la plus mortelle de cette dernière décennie.

« Les équipes de MSF en collaboration avec celles du Ministère de la Santé, mettent tout en œuvre pour couper la chaîne de transmission de la maladie en offrant une vaccination de riposte à des populations dès que des cas de rougeole sont rapportés et en soignant les patients affectés. Mais au vu de l’ampleur de l’épidémie, outre les efforts déjà menés ces derniers mois, davantage de moyens et d’acteurs sont requis. Assurer l’approvisionnement en vaccins et médicaments s’impose au plus vite », a expliqué la Coordinatrice Médicale de Médecins Sans Frontières en RDC, Rachel Séguin.

Depuis le début de cette année, Médecins Sans Frontières lutte contre l’épidémie de rougeole aux côtés des équipes locales du Ministère de la Santé dans dix provinces du pays, dont le Haut-Lomami, le Lualaba, le Tanganyika, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, la Tshopo, le Kasaï, le Kasaï Central, le Haut-Uélé et l’Ituri. Mais face à l’ampleur de l’épidémie, MSF renforce ses moyens de lutte et déploie des équipes dans de nouvelles zones de santé afin d’y lutter contre la propagation de l’épidémie. ACP/FNG/ZNG/Wet

Partagez cet article