Fin de la première tournée du Chef de l’Etat dans l’Est de la RDC et deuil national

Sur leurs premières pages, les journaux parus vendredi 19 avril 2019 à Kinshasa, s’appesantissent  sur la fin de la première tournée du Président de la République dans l’Est de la RDC et le deuil national.

« Fin de la mini-tournée du Président Félix Tshisekedi dans l’Est de la RDC », souligne en gras sur sa page de couverture, Agence congolaise de presse (ACP).

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a regagné Kinshasa jeudi, à bord d’un régulier  de Congo Airways, au terme d’une mini-tournée qui l’a conduit successivement à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, à Goma et Beni, dans le Nord-Kivu et à Kalehe au Sud-Kivu.

Dans les autres colonnes, l’agence nationale indique que le Chef de l’Etat a décrété vendredi 19 avril comme jour de deuil national à la suite du naufrage d’une pirogue motorisée qui transportait  des passagers et des marchandises sur le lac Kivu.

 Le Chef de l’Etat a annoncé en outre, poursuit le média public, quelques mesures importantes entre autres, l’interdiction des  bateaux ou des pirogues motorisées de naviguer sans bouées de sauvetage pour chaque passager,  la construction sur le lac Kivu de 4 ports pour permettre aux grands bateaux d’accoster et la poursuite sur le plan sécuritaire, de l’éradication des groupes armés. Il a remis, à cette occasion, 1000 bouées de sauvetage au gouverneur de la province Sud-Kivu, ajoute le média public.

Forum des As écrit pour sa part, que le Président de la République a pris un certain nombre de mesures pour, non seulement manifester sa compassion, mais aussi éviter que le drame survenu sur le lac Kivu ne se reproduise de nouveau. « Nous allons ouvrir une enquête et poursuivre sûrement les responsables de cette embarcation qui a donné la mort, parce qu’on ne peut pas embarquer, au nom du gain, des vies humaines comme ça et risquer, comme c’est le cas aujourd’hui. Le propriétaire de cette embarcation devra donc être interpellé pour rendre des comptes », souligne le tabloïd, reprenant le Président Félix Tshisekedi.

Le Phare se préoccupe plutôt sur la guerre que le Président de la République a engagé contre les embarcations de la mort ou cercueils flottants au Nord-Kivu, en marge du deuil national. Le quotidien poursuit que  dès sa descente de l’avion de Congo Airways qui l’a ramené à Kinshasa, le Chef de l’Etat est allé tout droit vers un bassin placé dans le hall d’arrivée, pour se laver les mains, conformément aux consignes sanitaires arrêtées pour les voyageurs en provenance de l’Est du pays.

Sur le même sujet, La Prospérité note que le Premier ministre, Bruno Tshibala a ordonné une enquête judiciaire, poursuivant qu’il a promis de s’investir aussi rapidement que possible afin d’apporter une assistance appropriée aux familles des victimes.

Le journal fait savoir, à propos du bureau définitif de l’Assemblée nationale, que l’opposition parlementaire s’est dite non partante à travers une déclaration signée par les représentants des 9 regroupements politiques pour éclairer l’opinion tant nationale qu’internationale sur sa décision, celle de ne pas cautionner ce qu’elle qualifie de ‘’schéma planifié d’asphyxie, d’assujettissement et de prise en otage du peuple congolais ainsi que des institutions de la République Démocratique du Congo par le FCC et ses alliés’’.

Dans un tout autre chapitre, ACP signale l’arrêt de travail à la Direction générale des impôts (DGI), ajoutant que les agents et cadres de cette institution ont observé à Kinshasa, un arrêt de service en vue d’exiger le paiement de la prime de contentieux minimum garantie, appelée « Plus-value ».

Pour Forum des AS, le ministère des Finances avait supprimé une prime ”dénommée plus-value” depuis près de 8 ans, fait remarquer le journal, signalant par conséquent, que cette prime concernait tous ceux qui contribuaient à la maximisation des recettes fiscales au sein de la DGI.

Partagez cet article