France : début du procès du maire Patrick Balkany et de son épouse Isabelle

Kinshasa, 13 mai 2019 (ACP).- Le procès du maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany et de son épouse Isabelle, poursuivis dans les dossiers de fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée, s’est ouvert lundi devant le tribunal correctionnel de Paris, a rapporté une dépêche de l’AFP.

La source révèle que le maire de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, et son épouse sont notamment soupçonnés d’avoir dissimulé à l’administration fiscale un patrimoine d’au moins 13 millions d’euros. Sur le banc des prévenus prendrons place Patrick Balkany et son fils Alexandre également renvoyé pour blanchiment de fraude fiscale. Peu de chance en revanche d’y voir Isabelle Balkany.

La première adjointe du maire de Levallois a récemment tenté de se suicider, indiquant être fatiguée après une instruction, à ses yeux, exclusivement à charge. Comme la loi l’y autorise, elle devrait par conséquent être représentée par son avocat.

Jean-Pierre Aubry, un proche collaborateur du maire, l’avocat Arnaud Claude, associé de Nicolas Sarkozy, et l’intermédiaire Mohamed al-Jaber sont également poursuivis dans la même affaire.

Au cours de deux mois d’audience, le couple Balkany devra s’expliquer sur l’origine des fonds qui lui ont permis d’acquérir la villa Pamplemousse à Saint-Martin et un riad à Marrakech. Il leur est également reproché d’avoir sous-évalué leur propriété de Giverny près de Paris et de ne pas avoir déclaré une grande partie de leurs revenus. Au total, c’est plus de 13 millions d’euros qui auraient ainsi échappé à l’administration fiscale.

La défense des Balkany s’articule depuis toujours autour d’une idée simple, celle d’héritiers bien nés, mais les débats porteront plus sûrement sur les juteux marchés immobiliers au sein de leur fief électoral et de leurs supposées retombées occultes. ACP/Kayu/DNM/May

Partagez cet article