Golfe de Guinée : dix marins turcs pris en otage par des pirates nigérians

Kinshasa, 17 juillet 2019 (ACP).- Dix marins turcs ont été enlevés par des pirates nigérians alors qu’ils pénétraient dans leur cargo Paksoy-1 battant pavillon turc au large des côtes nigérianes dans le Golfe de Guinée, ont rapporté  mercredi les médias locaux.

« Nous avons interrogé les personnes qui n’ont pas été kidnappées et avons découvert que tous les membres de l‘équipage s‘étaient cachés lorsque les assaillants étaient montés à bord du navire », a expliqué Numan Paksoy, responsable turc des opérations maritimes cité par le quotidien turc Daily Sabah.

« Tous ont dû sortir de leur cachette lorsque les assaillants ont trouvé certains d’entre eux et ont menacé de les tuer si les autres ne sortaient pas. Les assaillants ont ensuite choisi 10 marins au hasard parmi tous les membres de l‘équipage et en ont laissé partir », a-t-il ajouté.

Un membre de l’AKP, parti au pouvoir en Turquie a pour sa part indiqué qu’Ankara est en train de tout faire pour libérer les otages.

D’une superficie de plus de 5,6 millions de km² le Golfe de Guinée s‘étend du Liberia à l’Angola en passant par la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigeria, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon, Sao Tomé-et-Principe, le Congo et la RDC.

Selon le Bureau maritime international (BMI), environ 73 % des enlèvements en mer et 92 % des prises d’otages ont lieu dans le Golfe de Guinée. Et c’est surtout au large du Nigeria, de la Guinée, du Togo, du Bénin et du Cameroun que se déroulent la plupart de ces activités dangereuses.

Mais une petite amélioration est observée ces derniers temps. Récemment, le BMI a noté « une diminution nette » des attaques dans la région en raison de l’augmentation du nombre de patrouilles de la marine nigériane. ACP/FNG/DNM/Wet/Kji

Partagez cet article