Haut Katanga : le gouverneur de province condamne les actes des barbaries de certains Partis politiques

Lubumbashi, 13 Juin 2019 (ACP).- Le gouverneur de la province du Haut Katanga, Jacques kyabula Katwe, a condamné jeudi à Lubumbashi avec la dernière énergie les actes de barbaries des militants de l’UDPS, en précisant qu’aucun parti politique ne peut promouvoir les destructions et les provocations. C’était au cours de la visite qu’il a effectuée au siège du PPRD situé sur l’avenue du 30 juin pour voir les dégâts causés par ces derniers.

Jacques Kyabula Katwe qu’entouraient des nombreux cadres du PPRD, s’est dit écœuré par l’ampleur des dégâts matériels causés par les jeunes de l’UDPS. Il a lancé un appel au calme à tous les habitants du Haut Katanga et demandé à la justice de faire bien  son travail pour que les inciviques soient punis conformément à la loi.

Sous la conduite du président  fédéral intérimaire du PPRD, Willy Kitobo, le gouverneur de la province a vu les morceaux de vitres et chaises cassées qui jonchent le sol, les murs  noircis par le feu, des matériels de bureau  emportés et une jeep d’un responsable calcinée par les assaillants.

Le président de l’Assemblée provinciale condamne les actes de violence orchestrés par les jeunes de l’UDPS

Le président de l’Assemblée provinciale du Haut Katanga, Freddy Kashoba Luby Kibwe, a condamné avec la dernière énergie les actes de violence et de vandalisme orchestrés par les jeunes de l’Union Pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS)  qui ont envahi l’esplanade du bâtiment du 30 juin de la commune pour protester contre les propos discourtois d’un député du Front Commun pour le Congo, (FCC)  tenus à l’endroit du Chef de l’ Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Ces jeunes de l’UDPS ont adressé un memo au Président de la République   et ont remis mercredi une copie au président de l’organe délibérant du Haut Katanga, dans lequel ils  expriment leur mécontentement  à la suite des paroles outrageantes de ce député au sujet de la nomination  des mandataires de la Gécamines et de la Société Nationale de Chemins de fer du Congo, (SNCC).

Il a condamné le comportement des éléments de la Police Nationale Congolaise qui ne sont pas intervenus pour la protection des biens du siège administratif du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, (PPRD) où les jeunes de l’UDPS, ont emporté de biens de valeurs, déchiré les documents de ce parti.

Le président de l’Assemblée provinciale du Haut Katanga a déploré ce comportement, car il a disponibilisé un montant de dix mille dollars américains  pour faciliter le déplacement de deux délégués de jeunes de l’UDPS à Kinshasa pour déposer leur mémo à qui de droit. ACP/FNG/ZNG/GMM/NIG/JLL/CKM/GNN

Partagez cet article