Haut-Uelé : plus de 7ha de champ ravagé par les vaches des éleveurs nomade Mbororo à Faradje

Kisangani, 22 mai 2019 (ACP).- Plus de sept (7) hectares de champ viennent d’être ravagés par des vaches des éleveurs Mbororo au village Bhadjube dans la chefferie des Logo Ogambi, une semaine après leur entrée massive dans le territoire de Faradje, en province du Haut-Uelé, a appris l’ACP mercredi de l’administration du territoire.

Selon la source, plus de 4.000 vaches sont entrées dans le territoire de Faradje par la chefferie de Dongo, avant de traverser Logo Doka et Logo Obeleba pour atteindre Ombandroa dans la chefferie Ogambi, où ils se sont détachés en trois (3) groupes notamment, à Baadjube, Aguba et Bhatari ainsi que, le dernier qui a avancé vers le village Ikovo.

Pour l’élu provincial de la circonscription électorale de Faradje, Jean-Faustin Akumu, les Mbororo constituent un danger pour la survie non seulement de la population de Faradje, mais aussi de la nation Congolaise. Ces derniers, a-t-il dit, qui arrivent illégalement sur le territoire Congolais, seraient toujours en contact permanent avec leur pays d’origine.

«La population locale s’apprête à se prendre en charge si l’Etat Congolais ne trouve pas une solution à cette situation», a averti le député provincial, demandant aux autorités du pays de prendre au sérieux cette situation susceptible de dégénérer.

Pour le gouverneur honoraire de la province du Haut-Uelé, Jean-Pierre Lola Kisanga, le phénomène Mbororo ne nécessite pas seulement une intervention militaire, mais aussi une solution politique et diplomatique. ACP/Kayu/DNM/May/GMM

Partagez cet article