Le ministre du Commerce extérieur évalue les mesures économiques avec les opérateurs économiques de son secteur

0
154

Kinshasa, 16 Sept.2019 (ACP)-Le ministre du Commerce extérieur Jean Lucien Bussa a évalué lundi avec  les opérateurs économiques, les mesures économiques prises antérieurement suspendant l’importation de certains produits des pays limitrophes en vue de protéger l’industrie locale, notamment les cimenteries, les sociétés brassicoles, la sucrerie et la société de la sidérurgie.

Le ministre a eu à échangé tour à tour avec les délégations des opérateurs économiques du secteur de la cimenterie, conduite par M. Leny Ilondo de la société PPC Barnet DRC, des sociétés brassicoles par  M. Laurent Bukasa, directeur de la société Bralima, La sucrerie de Kwilu-Ngongo par son Directeur  général  Jean Arthur Picot Lagesse et la sidérurgie BENI Pros par son directeur général

Avec toutes ces délégations, il a échangé avec eux sur les résultats desdites mesures dans la partie Ouest de la République Démocratique du Congo.

La préoccupation de ces opérateurs économiques était axée sur l’évolution de la production, la pénétration du marché et la réception de leurs  produits par les consommateurs.

A cet effet, les différentes délégations conduites auprès du ministre, ont déploré le fait que les mesures économiques prises pour la protection de l’industrie locale ne soient respectées de manière effective, soulignant que les activités économiques marchent tant bien que mal.

« A l’instant les activités marchent  tant bien que mal dans certains endroits et dans d’autres endroits, elles ne sont pas assez encore effectives. Nous nous sommes convenus de nous retrouver encore plus tard,  pour des propositions concrètes sur ce qui doit être fait afin que ces mesures soient totalement effectives », a dit M. Bukasa.

En réponse à toutes les préoccupations exprimées par les opérateurs économiques, le ministre s’est déclaré satisfait de l’observation par les sociétés brassicoles de la structure des prix qu’ils se sont convenus.

Le ministre qui s’est déclaré d’abord content de les voir respecter la structure des prix tel que convenue, a partagé avec ces opérateurs sur les difficultés rencontrées sur le terrain quant à l’application desdites mesures.

Pour la sucrerie, M. Bussa a exprimé sa préoccupation quant à la pérennisation de la production du sucre, avant de promettre de prendre langue avec les autres opérateurs économiques importateurs de ce produit pour planifier au mieux les dérogations des arrêtés ministériels.

Concernant le secteur de sidérurgie, la délégation conduite par le directeur général de la société BENI Pros a dit à la presse que le souci du ministre Jean-Lucien Bussa  est que ces sociétés réduisent plus l’indépendance à l’importation des barres de fer. Et d’ajouter qu’il souhaite que les entreprises du secteur de la sidérurgie augmente la production intérieure pour la création d’emplois, participer au budget national et faire de sorte que les produits fabriqués au pays soient vendus à l’extérieur du pays.

Le ministre du Commerce Extérieur a, à l’issue de ces audiences avec les opérateurs économiques  réaffirmé  son engagement  dans la protection de l’industrie locale au profit du peuple congolais et des consommateurs. ACP/Kayu/CFM/JLL/NKV

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here