Des ressources budgétaires conséquentes pour financer les programmes de formation et d’éducation ouvrière des syndicats

0
164

Kinshasa, 26 septembre 2019 (ACP).- Les participants au 4ème congrès ordinaire de la Confédération démocratique du travail (CDT) ont recommandé au gouvernement, au Parlement et aux employeurs de prévoir des ressources budgétaires conséquentes chaque année pour financer les programmes de formation et d’éducation ouvrière des syndicats représentatifs, à l’issue de leurs travaux tenus du 12 au 13 septembre dernier, à Kinshasa. Dans un document remis jeudi à l’ACP, il se dégage que ces recommandations concernent les différents volets du secteur professionnel relatifs entre autres à la subvention des syndicats en RDC, à la lutte contre le travail précaire, à la sous-traitance, aux contrats à durée déterminés, ainsi qu’aux élections à la CDT.

S’agissant de la lutte contre le travail précaire en RDC indique le document, les participants demandent au gouvernement d’instruire l’Inspection générale du travail (IGT) de veiller à l’application ferme des lois nationales et des conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT), ratifiées par la RDC.En outre, les participants ont recommandé, d’une part l’interdiction de la pratique du stage professionnel comme contrat temporaire déguisé et, d’autre part aux syndicats des travailleurs ? de relancer le dossier de la valorisation de la profession enseignante dans le pays par le paiement des salaires décentes.

Concernant la sous-traitance en RDC, la CDT demande au syndicat l’Union fait la force (UFF), de faire des lobbyings auprès du gouvernement congolais afin de rendre opérationnelle l’autorité de régulation de la sous-traitance en RDC.

Au sujet des contrats à durée déterminée en RDC, la CDT demande au gouvernement de supprimer ou de revoir l’arrêté n° 063/11 de juillet 2011 fixant les modalités de renouvellement du contrat de travail à durée déterminée ainsi qu’aux élections à la CDT. Quant à l’Inspection générale du travail, la CDT demande au gouvernement de procéder à la reforme générale de structure étatique en rapport avec la formation, le renouvellement et le déploiement des inspecteurs du travail dans toutes les vingt-six provinces du pays. ACP/nig

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here